degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mercredi 5 juin 2019

PAROLES DE VETEMENTS

-->

Des siècles durant l'habit fit le moine, le tissu, la couleur, la forme d'un vêtement envoyait des messages très codés sur celui qui le portait. Il fut un temps ou "l'étiquette" imposait le respect des normes régies par "les lois somptuaires". Aujourd’hui le message est véhiculé non plus par l'objet vêtement puisqu'il n'y a plus d'interdit vestimentaire mais plutôt par la façon dont il est porté et accessoirisé. Un col de chemise déboutonné, un pantalon froissé, des chaussures cirées, une tenue négligée, un t-shirt sous une veste de costume, un pantalon de smoking et un pull over, un costume trois pièce, chemise et cravate... Le vêtement demeure un moyen de communication avec le monde extérieur. Le message peut être plus ou moins évident, selon que vous désirez vous dévoiler ou vous cacher. L'habillement est un mode d'expression propre à chaque individu, qui véhicule des motivations  diverses. Par notre choix vestimentaire  conscient ou inconscient  transparait le désir d'identification, d'appartenance à un groupe. Une tenue vestimentaire trahit un esprit contestataire ou au contraire affirme un certain conformisme. Tout est dans la nuance.

Comme le vêtement s’aseptise, les formes se simplifient, la gamme des matières se réduit, les logos identitaires fleurissent sur les t-shirt et les accessoires, les distinctions se font à l’aide de mots, de dessins, de logos, qui vous dévoilent plus que vous ne l'imaginez. Le client devient un panneau publicitaire. Ainsi à l'Ile d'Yeu, les vacanciers arborent fièrement des polos a initialisé YE,  les piments d’Espelette brodés sur une chemise achetée lors d'une ballade au pays Basque et on se sent presque basque,  brodée sur un t shirt la phrase "je suis libre ce soir", est ce un souhait, une vérité, un besoin ?..La communication passe  toujours et encore par l' intermédiaire  du vêtement, mais il est  désormais pris au premier degré. Aujourd'hui les grandes marques  se disputent les supports publicitaires que sont devenus les consommateurs  consentants L'époque où homme sandwich était un emploi rémunéré est révolu aujourd'hui les fabricants ont réussi un coup marketing impressionnant : c'est le client qui paie la publicité .


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire