degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mardi 28 mai 2019

LA TOURBE TEXTILE : GRADO ZERO ET KULTATURE

GRADO ZERO ET KULTATURE 
Il aura fallut de la patience et  des milliers d'essais infructueux avant de pouvoir produire à industriellement des fibres textiles végétales.
Considérées comme trop simples , trop  courantes, trop modestes, presque trop facile à filer et tisser, pour être prise au sérieux par les industriels.  
Les moyens techniques  disponibles aujourd'hui  permettent de réaliser ce qui était impossible il y a quelques décennies : produire à grande échelle des fibres naturelles issues de la tourbe.
Ces tissus parfois mélangés tourbe/laine ou tourbe/ coton sont "bourrés de vitamines," et de qualités  non dénaturées contrairement à  la viscose de bambou qui à perdu tout son potentiel au cours de sa transformation. Si l'on devait concevoir un vêticament ce serait un vêtement fabriqué dans une étoffe laine/tourbe.

Deux entreprises ont  magnifiquement relevé ce défi  Grado  Zero en Italie et  kultature en Finlande


Les touffes blanches et cotonneuses de la linaigrette . Photo prise au Groenland au mois d'aout. La neige à laissée place à l'herbe qui recouvre une partie de la côte ouest. 
AU DEBUT FURENT LA LINAIGRETTE ET LE CAREX
La linaigrette est liée physiquement à la tourbe. En effet ce végétal est générateur de tourbe. Une fois fanées  la plante macèrent des siècles durant dans la boue des zones marécageuses.
La soie des périanthes de la linaigrette, c'est d'abord un joli nom mais c'est aussi une fleur blanche et délicate, l'idée de dormir la tête posée sur un oreiller rempli d'aigrettes douces et légères c'est déjà le début d'une bonne nuit.

Il y a linaigrette et linaigrette. L'eriophorum du grec érios = laine et phero =porter. La photo est parlante, le nom est en rapport avec le physique de cette tige qui porte une houppe laineuse en son sommet. Mais curieusement c'est au coton que l'on pense en découvrant ces boules blanches légeres et duveteuses.Si le nom scientifque fait référence à la laine, le nom le plus commun lui fait référence au coton autrement dit la linaigrette devient une herbe à coton.
L'eriophorum  vaginatum  = en forme de gaine.  


carex

LA OUATE DE TOURBE UN TRESOR ENDORMI. 
La tourbe est le résultat de la lente décomposition de diverses plantes dont la linaigrette et le carex qui poussent à la surface des eaux stagnantes. La sphaigne est la partie vivante 
des tourbières. Seule sa partie immergée se dégrade alors que la partie émergée continue de se développer. Les tourbières sont donc en partie constituées d'une dégradation de sphaigne,sorte de mousse pouvant dater de plusieurs centaines, voire de millions d'années.
Imaginons une "carotte" de tourbe. On trouve en partant de la partie la plus profonde, enfouie dans la boue et en remontant vers la surface  :du pétrole, du charbon, de la tourbe brune, de la tourbe blonde et de la sphaigne en surface. C'est la tourbe jaune, plus riche en végétaux décomposés qui fut utilisée au XIXe siècle pour la fabrication de la ouate de tourbe.
Ce qui me parait être un extraordinaire effort technique et une remarquable stratégie commerciale  en 2016, peut perdre de sa superbe comparée à la stupéfiante avance de la société Maris et Co qui utilisant les procédés de filature du Dr Redon à su donner toute sa légitimité pharmaceutique à la fibre de tourbe en 1894!
"Maison V. Maris et Co. Nous garantissons que la fabrication à notre ouate de tourbe est faite exclusivement d'après les procédés de son créateur, le Dr Redon, c'est-à-dire avec des machines et dans des conditions spéciales d'asepsie. Nous garantissons toutes les qualités de notre marque, mais de celle-là seulement!
De la valeur hygiénique et antiseptique des tissus de tourbe. Les tissus que nous présentons sont faits de tourbe pure, de fibres de tourbe filées par un procédé nouveau et exclusif.
Les fibres employées, extraites de certaines tourbes de Hollande, sont en majeure partie des fibres de carex lentement transformées par l'action très prolongée du temps, de l'eau et de divers agents de fermentation. Sous ces multiples influences, le végétal a subi d'importantes modifications dans sa constitution physique et chimique; tout en conservant sa structure anatomique générale, il est devenu un véritable squelette inorganique, désormais à l'abri de toute putréfaction et de toute fermentation.
Le végétal fait tourbe ayant conservé son volume tout en perdant beaucoup de son poids, a dû devenir poreux; de là, en dehors même de la constitution de la plante elle-même, une grande élasticité et un grand pouvoir absorbant.
Du fait de sa constitution chimique et du milieu dans lequel elle elle formée, la tourbe est aseptique et même, dans une mesure . appréciable, antiseptique.
Les propriétés caractéristiques de la fibre de la tourbe, complètement étudiées par le Dr Redon, aujourd'hui reconnues par tous les savants, sont :
La capacité d'absorption;
L'élasticité;
La conductibilité ;
L'inaltérabilité ;
L'action antiseptique et désinfectante.
Ce sont ces qualités, d'autant plus précieuses qu'elles sont naturelles, qu'il s'agissait de conserver dans les diverses transformations et utilisations de ces fibres, en particulier dans la fabrication de tissus. — Que devait-il advenir, en effet, de l'antisepsie et du pouvoir absorbant, par exemple, si, pour l'élaboration de la fibre et sa mise en tissu, on voulait passer par la série des opérations ordinaires de la filature, où l'addition de matières essentiellement fermentescibles (corps gras, oléine) est d'une nécessité absolue?
Nous avons pu atteindre cependant le but désiré d'une manière certaine, incontestable, mais non sans de laborieuses recherches et grâce à un nouveau système de filature, le système Cupers. Seul, ce système, dont nous avons le monopole, permet de hier les fibres de tourbe sans l'addition d'aucune matière étrangère, en leur conservant leur pureté originelle. Nous avons donc la certitude d'offrir un tissu qui réunit en lui toutes les qualités naturelles de la tourbe pure, puisque toutes les manipulations ont été faites à sec, sans matières grasses et sans eau.
Le jury de l'Exposition d'hygiène d'Anvers 1894 a reconnu le mérite de nos tissus en leur attribuant un diplôme d'honneur."

Il est acquis qu'une des qualités principales de la tourbe est sa grande capacité d'absorption. Cette propriété, jointe à la conductibilité bien connue de la tourbe pour la chaleur, assure à notre tissu de tourbe un rôle prépondérant dans l'hygiène de l'homme et du cheval.
Une couverture en tissu de tourbe, placée sur un cheval en sueur, absorbe et facilite l'évaporation de cette sueur tout en maintenant une température régulière et en évitant la production d'une couche dense de vapeur entre elle et le cheval. Ce dernier phénomène se produit, on le sait par expérience, avec tous les autres tissus et fait souvent redouter l'emploi des couvertures ordinaires, causes fréquentes de refroidissement.
Sous la couverture de tourbe, l'animal peut se sécher ; sa peau s'y comporte comme au contact de l'air avec le danger des impressions extérieures en moins. Il n'y a plus à craindre un refroidissement brusque quand il faut découvrir le cheval

On trouve nombre d'exemples ayant conduit des industriels à se lancer dans la transformation de la tourbe en fibre textile`` 

Louis Neyron  crée sa première société en 1882.  Puis il s'associe avec son ami le Docteur Rasurel. Ainsi naquit la première société de sous vêtements  "hygièniques" connue sous le nom de  Dr Rasurel puis Rasurel,
 On y file  un fil de laine importé d'Australie mélangé à de la ouate de tourbe importée de Hollande. Le fil est tricoté à la machine pour obtenir une maille, matériau qui permet la fabrication de sous vêtements confortables alliant  l'isolation thermique, la souplesse et un pouvoir antiseptique avéré.
 . 
Les affiches publicitaires de l'époque vantent les mérites  de cet article





Un de ses clients célèbre fut Marcel Proust. Asmatique  il vivait dans un monde clos, dans une chambre aux rideaux tirés, fenêtres fermées, et pourtant il se réchauffait difficilement
“je grelotte sous cinq couvertures de laine augmentées de trois édredons cependant que sur moi les tissus que vous méprisez du docteur Rasurel, recouverts de trois épaisseurs de Pyrenées, me protègent un peu des flammes du feu qui est dans la cheminée.” 
La ouate de tourbe est une matière fibreuse, élastique, et fine. Mélangée à au moins 25% de fil de laine de mouton, il est possible de la filer et de la tisser. On obtient une étoffe de tourbe, type flanelle, aux qualités calorifiques exceptionnelles. Ce lainage était recommandé aux personnes souffrant de rhumatismes. Je dis était car aujourd'hui la tourbe est quasiment ignorée par l'industrie textile. Le consommateur  du XXIeme siècle devrait il  se contenter d'un ersatz  présenter comme la perfection faite fibre : la polaire.? La stratégie de la société finlandaise est couronnée de succès: utiliser les ressources locales ( tourbe) pour fabriquer industriellement un textile à la fois techniquement très sophistiqué et en même temps naturel. Depuis quelques années Kultature commercialise sous le nom d'Eriotex une sorte de feutre mi tourbe mi laine. Des stylistes comme JC Castelbajac ne s'y sont pas trompé en intégrant dans leurs collections cette matière ancestralement nouvelle.

Plus encore : la tourbe est hémostatique et c'est pour cette raison qu'elle fut utilisée comme pansements durant la guerre de 14/18
Encore plus: la tourbe possède des propriétés absorbantes et désodorisantes si importantes qu'elle fut utilisée comme les litières  dans les étables et comme couvertures pour les chevaux.

Cet amas de fibres   était  mélangé avec de la laine de mouton. Le fil obtenu  possédait de qualités insoupçonnables. Tissés ou tricotés  les étoffes, laine/tourbe ont longtemps tenus au chaud les reins de nos grands parents. Les ceintures lombaires  luttaient efficacement contre les rhumatisme bien avant que Damart nous propose ses articles en Thermolactyl mis au point en 1953
La nature est bien faite, mais l'homme depuis les temps immémoriaux tente de la surpasser. Et voila comment on passa de la ceinture de flanelle aux sous vêtements Damart. La science au service du bien être rentre dans les fibres de ces tricots magiques. Les propriétés "triboélectriques" du Thermolactyl vont soulager les rhumatisants, enfin c'est la publicité qui le dit, les rhumatologues sont plus septiques. Que se cache t il derrière ce mot technique? Une fibre synthétique  la chlorofibre (un autre post sera consacré aux frère Desparture dont les bureaux étaient situés rue Dammartin à Roubaix adresse à l'origine de la marque Damart
.
C'est désolant d'abandonner une telle ressource naturelle. La France possède des tourbières surtout dans le nord, mais  le Canada, l'Irlande, l'Ecosse, et bien d'autres régions dans le monde pourraient exploiter le potentiel textile des tourbières.  Les industriels  ont préféré  mettre sur le marché des fibres chimiques qui tentent d'égaler les qualités intrinsèques de la ouate de tourbe.  La société Damart a connu le succès grace à un slogan publicitaire "coup de poing"
Froid? moi jamais!  





Durant la grande guerre de 14/18, la tourbe fut utilisée pour fabriquer des pansements antiseptiques
Un certain monsieur Béraud, français expatrié en Hollande, avait réussi à fabriquer des fils et à tisser des étoffes avec la fibre de plantes tourbeuses.

  
vêtements en laine et tourbe
Les propriétés thermiques de la ouate de tourbe permis de fabriquer des pantoufles et des gilets (laine de mouton et ouate de tourbe)  pour les soldats durant la guerre de 14/18

E






















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire