degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mercredi 8 juin 2011

Madam Bonbon vous reçoit dans son appartement /boutique à Riga

Qu'ai-je rapporté de mon escapade à Riga, captitale de la Lettonie, ce petit pays blotti entre la Lituanie et l'Estonie ? Quelques mètres de lin damassé,
des photos et puis une jolie adresse : celle d'une boutique pas comme les autres "Madam bonbon" est située dans une des plus belles rues de Riga, bordées d'immeubles art déco, avec des façades colorées et sculptées, toutes différentes et fort bien restaurées.
A Paris, ce concept store appart/boutique commence seulement à se développer. Chez De Gilles il y a une ébauche avec les meubles et les tapis de famille disséminés un peu partout entre les rouleaux de tissus et les tables de coupes.


                                        Chez de Gilles Tissus c'est un peu la maison des tissus
Sous ce plaid se cache un joli canapé style Louis XV

Le plateau de verre est supporté par quatre magnifiques chevaux 

Chez Madam bonbon vous ne trouverez ni sucreries, ni patisseries, non c'est le lieu à Riga où les chaussures sont reines. Une petite vitrine attire l'œil, intrigue le client potentiel en présentant une chaussure "méduse" revisitée, non pas celle de toutes les couleurs que nous portions à contre cœur pour aller à la plage, celle qui est devant moi est composée de pastilles en plastique transparent, avec une forme boots. Au toucher, c'est un peu de la jelly anglaise, mais au moins cela à eu le mérite de piquer ma curiosité et de me faire pousser cette porte. Quelques marches à descendre pour parvenir à un petit vestibule où trône un téléphone en bois accroché au mur. Pour un peu on serait tenté de décrocher et de demander à la préposée le 22 à Asnières. Dépaysée, oui comme plongée dans "good bye Lenin", c'est insolite et amusant. Des présentations innatendues : des chaussures très belles, sophistiquées, presque des objets d'art, importées d'Espagne, crées par Pura Lopez ou Chie Mihara sont déposées comme des offrandes gourmandes sur des plateaux à gâteaux au dessus du frigo. Imaginez encore des escarpins, des stilletos, des ballerines lassivement étalées sur le lit, dans la chambre à coucher.


Plus décoiffant encore, la salle de bain sert d'écrin à quelques modèles de souliers hauts en couleurs et en hauteur.

J'aime vraiment cette authenticité fictive. J'aime cette pointe d'insolence parce qu'il faut oser proposer des souliers à 300 euros posés au-dessus de la cuvette des wc.

J'aime cette idée de transformer une robe du soir en une silhouette fantomatique qui habite la chambre  à coucher.


 J'aime le mélange des genres et des matières des souliers, des sacs, des robes, du  cuir,  du daim, de la soie, du lin. J'apprécie la qualité de la sélection des articles proposés. Dans la collection de vêtements ce sont des pièces uniques, originales et très féminines. On sent combien les stylistes partagent avec passion cette aventure. La créativité est présente dans tous les modèles. Cette jupe plissée blanche et noire, cette robe aux deux lins gris et organza blanc, et puis ce pantalon en maille de lin d'une fluidité irréelle c'est craquant. Il faut aussi compter avec les rayons du soleil qui semblent ne pas vouloir se coucher en ce mois de juin, et  qui donne une lumière irréelle à la chambre.

Ce deux pièces cuisine salle de bain est un espace libre pour les clientes ; circulez il y a beaucoup de choses à voir. Eugène, le responsable à la fois conseiller, vendeur, caissier, vous laisse tranquillement flâner dans cet univers. Belle idée que de proposer une chaise ou un fauteuil afin de s'assoir autour d'une table de salle à manger pour régler la facture c'est plus cosi que de faire son code de CB dans un boitier.

Si vous avez vu "Good bye Lenin" alors vous serez vous aussi conquis par cet endroit qui ne se prend pas au sérieux, mais qui recelle pleins de trésors. Le talent est présent dans chacun des produits sélectionnés.
Entrer chez Madam Bonbon c'est un peu entrer dans un décor "dada", où Duchamps aurait placé un urinoir dans le salon et Elsa Schiaparelli porterait sur la tête un chapeau en forme de chaussure dessiné par Dali.
C'est encore une recontre inattendue qui reste un joli souvenir de voyage et que je partage volontiers avec vous : Madambonbon, Alberta iela Riga. Et derrière "Madam bonbon" drôle de nom pour une boutique, il y a  une jeune femme pleine d'inventivité Vanda Strautmale et toute une équipe composée  de personnes talentueuses, passionnées et créatives comme nous les aimons.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire