degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

vendredi 22 mai 2015

BILLET D'HUMEUR : QUAND LA MODE DEVIENT UN UNIFORME

UN CONSTAT NAVRANT
La mondialisation a depuis longtemps transformé nos habitudes vestimentaires, rendant du même coup notre vestiaire d'une banalité affligeante.


quelque part en Europe, une foule monochrome, sans personnalité, passe muraille, triste civilisation!
dans une rame de métro mais où? partout et nulle part!
la mode : un uniforme volontaire
Une mode uniforme comme c'est singulier! La nature est si diversifiée, la morphologie du corps humaine différente d'un continent à l'autre, le climat du désert d'Atacama
n'a rien à voir avec celui du  nord canadien et pourtant, les  mêmes modèles, les mêmes matières, s'exportent partout nonobstant ces spécificités.

UNE MODE UNIVERSELLE ? FADAISE!
Les enseignes à succursales multiples  comme Zara, Gap ou H et M  contribuent à la généralisation des formes et des matières premières, mais les clients en acceptant ces marchandises participent largement à ce processus. Les productions locales souvent artisanales, sont destinées aux touristes, mais du coté des autochtones les produits industriels ont le vent en poupe. Vendre des chemisettes en polyamide dans le désert du Thar  si inconfortables dans ce climat, pourquoi pas si la clientèle suit. La mode à ses raisons qui parfois  semblent incompréhensibles au commun des mortels.

                                                                                       
ces marques font votre mode
le monde vu par H et M
la mode selon Gap  : c'est ce qui se vend de Riyadh à Vancouver...

LA PERTE DE REPERES TEXTILES
Ce qui me navre c'est la perte progressive de l'identité culturelle liée au textile. Dans certains pays, une résistance s'organise quasi naturellement. Le costume traditionnel se porte au quotidien et n'a rien de folklorique contrairement ce qui se passe en Occident et  quelque part c'est rassurant, parce que le passé fait aussi partie du présent, pour l'avenir on verra.
au Kerala (Inde)
en Uzbekistan
en Bolivie

  
au Japon, dans un parc à  Tokio un samedi après -midi
un mélange de style,  une liberté absolue au niveau du costume

dans une rue  de Thimphu  la capitale du Bhoutan
le jean du XXIeme siècle cohabite avec le costume emblématique du pays
J'ai  pu constater que dans les pays qui n'ont pas mis le costume traditionnel au musée, le mélange des styles est fréquent, et ceci n'est pas seulement une 
question de génération.
toujours à Thimphu  deux générations  et encore  le costume traditionnel 






























 CE QUI RESTE DU VÊTEMENT TRADITIONNEL  EN OCCIDENT"  : UNE IMAGE D'ÉPINAL TOUT AU PLUS



 
l'emblématique coiffe alsacienne se retrouve sur l'emballage
de produits industriels

 

le kilt oui mais occasionnelement

 En Alsace, en Ecosse ou en Bretagne le costume local, celui des dimanches, des cérémonies heureuses ou pas, est relégué aux fonds des malles dans les greniers ou dan s les musées. On ne les sort que pour les festivités, exception faite de quelques bigoudènes qui perpétuent la tradition au quotidien et qui font les délices des touristes japonais... 
Ces atours ne sont plus que des souvenirs morts destinés à enrichir les collections des musées régionaux. A vrai dire, je me demande ce qui restera dans la mémoire collective de notre accoutrement en ce début du XXI eme siècle... Ou plutôt je le sais déjà. Des jeans, des doudounes et des crocs ®: un bien pauvre inventaire! 
Je trouve étonnante la diversité des articles dits folkloriques. Ils étaient fabriqués avec bon sens : les matières textiles et tinctoriales étaient des produits locaux parfaitement adaptés aux conditions climatiques. Avec les moyens du bord, à l'aide de leurs mains accessoirement un outil  rudimentaire, grâce à une transmission d'un savoir-faire les résultats sont époustouflants de précision, d'ingéniosités, d'inventivité. L'homme a du génie qu'on se le dise.  Qui lancera des collections de prêt à porter moins généralistes, quasi régionales, adaptées aux formes du corps humain, plus respectueuses de l'environnement, en un mot intelligentes ? . 

 Il est temps de mettre un peu de fantaisie dans nos armoires, de penser autrement notre vestiaire, de redonner une identité personnelle à notre garde robe et de ne plus être seulement un porte manteau au service des fabricants de prêt à porter.


TESTEZ VOTRE AUTONOMIE VERSUS MODE
Ouvrez votre armoire et cherchez les étiquettes cousues à l'intérieur de vos vêtements. Faites les comptes. Combien avez vous d'articles achetés dans un magasin à succursales multiples et cherchez l'intrus, l'article fabriqué artisanalement? (au singulier parce que au pluriel il n'y aurait pas suffisamment de résultats  positifs).  Je reste persuadée que   l'artisanat  pourrait avoir une place plus importante dans notre société. 

la chemise est presque terminée. Un artisan à Pondichery


OSER INVENTER SON STYLE
Même si trouver son équilibre vestimentaire réclame un effort, le résultat  en vaut la peine.  
Vous pouvez prendre des cours de couture, chercher une couturière, fréquenter les magasins sans label international. De plus en plus d'artisans s'installent dans les  villes et les villages, des boutiques de retouches prolifèrent surtout en milieu urbain, mais le net est aussi un moyen d'acheter des pièces uniques fabriquées avec amour par des passionnées (tricots, coutures, accessoires). 

JOUER PERSO : DIFFICILE MAIS PAS IMPOSSIBLE
Refuser d'obtempérer pas aux diktats de la foule, ne pas céder pas aux appels des sirènes qui posent sur les pages glacées des magazines,  rester fidèles aux vêtements que l'on a choisi, aux formes dans lesquelles on se sent bien.`
Porter des jupes des saisons passées, ne pas se débarrasser d'un manteau sous prétexte qu'il est vert et "que le bleu est à la mode cette saison"  et que vous préférez le violet sortez du cadre et osez cette couleur oubliée, si les rayures ne vous plaisent pas cherchez des carreaux, vous en avez assez des motifs Liberty, tentez les imprimés abstraits.... Ne pas mépriser les vêtements  qui ont plus d'une saison, leurs rides sont l'expression de la qualité.  Faire de ce que d'aucuns imaginent être une excentricité une normalité c'est un pari audacieux mais jouable.

S'HABILLER PAR PROCURATION : UN MANQUE DE PERSONNALITE
Copier la tenue d'une star ou d'une célébrité même éphémère est devenue une habitude, un jeu , "un must have". Une attitude attisée par les magazines. Les victimes de la mode sont des clients potentiels qu'il faut savoir gérer.
Il parait qu'après la photographie parue dans la presse mondiale de la princesse de Cambridge et de sa fille la princesse Charlotte à la sortie de la maternité, les ventes  du modèle de bonnet et de la  petite couverture qui enveloppait le nouveau né se sont envolées. Résultat : rupture de stock. 
Un nouveau béguin pour les "modeuses" : le  bonnet de Charlotte,  une version plus moderne de la charlotte
A peine née et déjà top modèle! Les inconditionnelles de la mode people ne ménagèrent pas leur peine pour remonter jusqu'au point de départ du bonnet de naissance, et moi non plus. 
C'est un bonnet en laine, tricoté mains, sobre et élégant, luxueux mais sans ostentation,  qui vient de la  maison Iruléa, une boutique familiale implantée depuis des années dans le quartier chic de San Sébastian en Espagne

 Il se trouve que la nounou d'origine espagnole du grand frère de Charlotte y est allée par hasard ou pas  pour un petit shopping. Incognito? Pas autant qu'elle l'aurait espérée. Les vendeuses eurent la puce à l'oreille lorsque la cliente donna l'adresse de facturation : Kennington palace, London!… 

Peut on imaginer un tel engouement pour un modeste couvre chef ? Est ce que s'habiller comme une princesse peut faire de nous une princesse,  d'ailleurs pourquoi vouloir être une princesse! Est ce que posséder le même sac que votre îdole vous rapprochera d'elle? 
Les annonces sur le net sont parfois édifiantes :

Que portent les stars ? Offrez-vous les mêmes vêtements ...





  • www.popsugar.fr › Fashion › Look Des Stars

    5 avr. 2013 - Vous adorez être habillée comme une stars ? Vous avez frappé à la bonneporte ! Nous avons rassemblé ici un grand nombre de vêtements 

  • Et pourtant c'est ainsi que va le monde, le petit monde de la mode  et  il se porte bien, merci.

    Vous, clients, avez du pouvoir, les bureaux de tendances sont à votre écoute  pour transmettre vos messages aux fabricants, les industriels sont parfois étonnés de la docilité de la clientèle, ils proposent mais vous disposez alors ne laissez pas les autres imaginer votre garde -robe.




    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire