degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mercredi 11 juillet 2012

TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LE CACHEMIRE

JEU DE PISTES SUR LE TOIT DU MONDE
Le cachemire magnifique ? Le cachemire mystérieux ? Le cachemire secret ? Le cachemire désacralisé ? Le cachemire banalisé ? Pour que cette fibre se dévoile à vous sous toutes ses coutures, je vous convie à un voyage qui nous mènera jusqu'aux pays du cachemire où les capra hircus et les chirou antilopes ont trouvé leur équilibre climatique et alimentaire. Dans ces régions tout est extrême : l'altitude, la température, la neige, la pureté de l'air et la qualité de la laine.

FIBRE CACHEMIRE ? POURQUOI PAS FIBEZ TIBETAINE OU MONGOLIENNE ?
Pourquoi  donne-t-on ce nom à une laine produite par des animaux vivant ailleurs qu'au Cachemire?
L'authentique cachemire si l'on peut dire,  est fourni par les capra hircus laniger vivant sur les hauts plateaux himalayens,  entre la Mongolie, le Tibet, le Ladak, la Chine,  mais on retrouve ces chèvres dans les pays voisins comme au Pakistan, en Afghanistan, aux Indes et, chose plus étonnate depuis quelques années, la Nouvelle Zélande, l'Australie et les Etats-Unis ont acclimaté avec succès ces animaux. Mais ces animaux n'ont jamais habité le Kashmir
Carte du Cachemire


Alors, quel rapport avec le Kashmir ? Si ce mot est aujourd'hui le nom générique pour toutes les laines   provenant de la sous-toison de ces chèvres,  c'est parce que ce sont les artisans cachmiriens qui récupéraient la laine brute pour la nettoyer, la filer et ensuite la tisser.
Le savoir faire de ces hommes était sans égal. Eux seuls savaient exploiter les qualités exceptionnelles de cette fibre si fine. Le filage et le tissage étaient tout un art. Les premières machines à filer dans ces régions furent construites au Kashmir. Ce sont donc les cachemiriens qui assuraient la commercialisation du produit fini. La situation  géographique de la région facilitait les échanges puisque Shrinagar, la capitale d'été, et Jammu la capitale d'hiver, étaient situées sur la route de la soie.
Les premiers articles tissés datant du XVe siècle étaient des châles et des étoles. Les voyageurs occidentaux traversant le Kashmir furent tous séduits par ces articles chauds, légers et magnifiquement ornés. Tissés et brodés, rectangulaires ou carrés, ils étaient destinés aussi bien aux hommes qu'aux femmes pour lutter efficacement contre le froid : portés en écharpe, en turban, servant de couverture, de plaids  ou de manteau. On peut, avec de l'imagination, rapprocher cet article des kilts écossais qui servait aussi de jupe, de couverture, de manteau.
Même à cette époque  les châles dont la surface était entièrement ou partiellement  décorée de motifs traditionnel étaient  réservé à une élite, car le coût était très élevé. Sha, Khedive,  Pacha,Reine, Roi ou Tsar pouvaient s'offrir ces trésors.


A L'ORIGINE DU PASHM : LA LAINE
Cette fibre est obtenue à partir de la sous toison de chèvres  capra hircus laniger, vivant en liberté mais domestiquées. Le Chirou ou antilope du Tibet qui vit dans les mêmes régions est un animal sauvage qu'il faut tuer pour récupérer son précieux duvet. Aujourd'hui le chirou est un protégé mais les sont nombreux car la valeur de leur duvet est supérieur à celui des capra hircus laniger. Pashm vient du persan et signifie simplement laine ou étoffe de laine issue de la toison des chèvres.

LA RECOLTE
Selon que les chèvres sont sauvages ou domestiquées, la récupération du duvet est différente.
En Mongolie, premier pays producteur de laine cachemire, les animaux sont domestiqués.
Lors de la mue, au printemps, les animaux sont tondus à l'aide de cisailles, puis peignés afin de récupérer un maximum de ce précieux duvet. La récolte annuelle varie entre 100 et 200 grammes par animal. Toute la toison n'est pas égale en qualité, le must étant le duvet du poitrail et du cou, le plus doux, le plus fin, le plus propre. Parfois, pour faire baisser le prix de revient d'un article, certains fabricants mélangent la laine du dos, un peu plus épaisse, avec le duvet mais la surface plus importante donne plus de fibres. Le filage est  facilité car le fil obtenu est plus gros et le producteur peut toujours s'ennorguellir de fabriquer un 100% cachemire.
Dans le cas où les chèvres vivent à l'état sauvage, la récolte est plus hasardeuse. A l'approche du printemps, la température s'élève et les chèvres ont trop chaud aussi, pour accélérer la mue, elles se frottent contre les rochers ou les arbrisseaux pour se débarrasser d'un maximum de leur toison d'hiver. C'est alors que les montagnards, hommes, femmes et enfants partent à la chasse aux touffes de duvet éparpillées dans la nature.

LES PRELIMINAIRES
 Le duvet  est d'une finesse incroyable, entre 12 et 19 microns de diamètre, alors qu'un cheveu à un diamètre moyen de 70 microns, la gamme de couleur varie du gris, au blanc sale ou, plus rarement, au blanc pur.
Pour blanchir la fibre, au Cachemire, on utilise une préparation à base de farine de riz. Comparer le cachemire à un diamant ce n'est pas si absurde. En effet, la fibre brute, ne révèle pas son extraordinaire douceur et légèreté et à première vue pas non plus d'éclat. Ce n'est qu'une fois lavée, débarrassée des impuretés et des jarres, triée par longueur, que le divin duvet offre à la vue et au toucher tout son potentiel. A ce moment, la matière première est prête à être filée, teinte, tissée ou tricotée transformée en pull, en plaid, en veste ou en étole.

QUELQUES CHIFFRES
La fourchette de prix pour 1 kilo de fil  100 % cachemire 2 brins varie en fonction de la qualité et du diamètre entre 80 et 120 $.  1 kilo de fils de cachemire, représente à  plus ou moins 28 kilomètres de fil, ce résultat étant toujours fonction de la grosseur du fil. Il faut 8 kilomètres de fil  deux brins,  pour obtenir un pull homme classique taille moyenne. Lorsque l'on parle de  fil deux, quatre ou  8 fils, il s'agit de fils dits retors. On assemble plusieurs fils simple par torsion afin d'obtenir un fil plus épais, plus solide et régulier.1 kilo de fil  permet de tricoter approximativement 3 pulls . Faites le calcul, et ajoutez  au prix de la matière première, le coût de la main d'oeuvre, l'amortissement des machines, le transport, les taxes, la marge du fabricant et celle des revendeurs et vous comprendrez pourquoi les articles en 100% cachemire demeurent un luxe et vous ne comprendrez toujours pas comment on peut trouver sur le marché des pulls 100% cachemire à moins de 50 euros.

QUELQUES PRECISIONS
Si jadis les cachemiriens détenaient le marché de la filature et du tissage, se contentant de transformer le produit, c'est aujourd'hui, la Chine, l'Italie et l'Ecosse qui se partagent ce marché. La Chine est leader pour la production de tricotage très fin et des produits bas et moyens de gamme.  L'Ecosse et  l'Italie commercialisent une grande partie des articles en mailles haut de gamme.
On trouve encore de petites unités de productions disséminées dans les régions où vivent les bêtes, comme le Ladak ou le Népal. C'est un artisanat local le plus fréquement. Mais puisque le savoir faire est encore présent, des entreprises occidentales s'installent sur place et profitent de cette main d'œuvre qualifiée et bon marché pour lancer des fabrications de pulls ou d'étoles destinées aux marchés occidentaux.

CACHEMIRE AOC?
La laine cachemire authentique est fournie par le duvet fin et soyeux des chèvres et des antilopes vivants sur les hauts plateaux himalayens. Le cachemire est une fibre textile andogène, ce qui implique que sa production devrait être limitée à une zone géographique précise située entre la Mongolie et le Tibet chinois. En dehors de ce périmètre il y a bien sûr du cachemire mais la qualité n'est pas comparable. On pourrait décerner une appellation d'origine contrôlée (AOC) aux produits venant uniquement des régions citées. Elever des capra hircus en Nouvelle Zélande, récolter leur duvet et vendre cela pour du Cachemire c'est possible et même légal. Il faudrait juste le faire savoir au client final. On peut fabriquer un camembert en Alsace ou de la choucroute au Pays Basque ; c'est possible, c'est légal,  mais il faut le mentionner sur l'étiquette et cela devient moins vendeur. A chacun sa  spécialité.

La provenance de la matière première intervient-elle dans la qualité ?  oui !
Ces animaux vivent à des altitudes inhabituelles, sur le toit du monde, dans la chaîne hymalayaenne au delà des 4000 m. L'hiver le froid est intense, la température peut descendre jusqu'à - 40°. C'est ainsi que ces chèvres et ces antilopes développent un duvet fin et dense. Cette toison supplémentaire qui s'ajoute à la toison d'été, constituée de poils ou jarres plus épais et plus longs, et protège l'animal des vents et du froid.  Ce duvet supplémentaire se situe non pas sur tout le corps de l'animal mais essentiellement sur le cou et le poitrail Dans une autre région ou les conditions atmosphériques ne sont pas aussi extrêmes,  la protection des chèvres ne nécessite pas une sous toison aussi chaude, alors le  duvet est moins dense, les fibres sont aussi plus courtes. Les  répercussions sur la qualité de la fibre sont inévitables. Et pourtant c'est bien le problème car légalement c'est un 100% cachemire.

CACHEMIRES MILLESIMES ?
Comme pour le vin ou le blé, la qualité des récoltes de laine des chèvres capra hircus varie en fonction  est liée à  plusieurs critères
Si l'automne est sec, l'herbe sera plus rare et la  nourriture déjà rare sera encore plus rare et plus pauvre ainsi la qualité de la laine produite par les chèvres sera moins belle. Si l'hiver est chaud, tout étant relatif à ces altitudes, le duvet est moins dense et la récolte plus faible. Il devrait y avoir des millésimes pour les fibres cachemire comme il en existe pour le vin.  Décidément, plus je poursuis mes investigations dans le domaine du textile, plus je trouve de similitudes entre le tissu et la nourriture.  C'est une aubaine pour la gourmande que je suis. Heureusement que je ne dirige pas une boutique de bonbons, j'aurais déjà mangé tout mon stock.

D'ICI OU D'AILLEURS ? 
Les industriels réclament de plus en plus de matière première. Les régions d'où les chèvres pashmina sont originaires ne pouvant pas fournir le monde entier, d'autres pays ont compris que l'élevage de capra hircus laniger était rentable. Ainsi trouve-t-on des troupeaux de capra hircus en Afghanistan, au Pakistan, en Iran et, plus étonnant, en Australie et en Nouvelle Zélande, aux USA. Les fibres portent le nom de cachemire, fines oui, chaudes certainement,  on reste dans l'exceptionnel, la  différence est à peine décelable pour un non initié. Cependant par principe et par respect pour le client, pourquoi ne pas indiquer sur les étiquettes la provenance de la fibre comme on le fait pour le café ou la viande bovine ? Une traçabilité serait  la bienvenue. Ainsi le consommateur pourrait choisir en connaissance de cause.

 Moi je décide de continuer mon  rêve de cachemire, parce que  dans mon imaginaire il viendra toujours de la toison d'un animal vivant sur le toit du monde. Pour ne pas être déçue faites comme moi, rêvez.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire