degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mardi 3 décembre 2019

LE SECRET DES REFLETS DE LA SOIE



LE MYSTERE DE L’INCOMPARABLE LUSTRE DE LA SOIE NATURELLE
Les coulisses de l’histoire d’amour entre la lumière et la soie naturelle sont rarement visitées et pourtant comment la soie capte et réfléchit la lumière ? La réponse est presque simple. Cet éclat unique est dû à la forme du filament. La bave, production semi-liquide produite par la chenille sort par une ouverture ou « filière » et durcit au contact de l’air. Ce filament est composés de deux brins constitués de fibroïne et accolés par une substance gommeuse la séricine. La section de ce fil vue au microscope ressemble à un câble électrique (deux fils dans une même gaine) Une fois le grès dissout dans l’eau chaude la gaine disparaît.
Débarrassé du grès, le fil apparaît translucide, régulier et lisse dont la section serait presque triangulaire et les angles arrondis. Cette structure unique dans le monde des fibres textiles naturelles prend la forme d’un tube à facettes qui renvoient les rayons lumineux renvoyés dans un joyeux désordre. Le lustre est l’outil essentiel de communication de la soie, un langage sensuel s’il en est et qui lui sied si bien.


 Cependant un fil naturel n’est jamais aussi régulier qu’un fil fabriqué industriellement comme le  polyester et parfois sur le parcours de 1500 m il peut y avoir de petites imperfections occasionnées par des ruptures de rythme, introduisant un souffle de vie aux soieries, c’est toute la différence et  qui explique  l’éclat clinquant des tissus en fibres synthétiques.
Pourquoi la lumière ne réagit pas de la même manière avec les soies sauvages ? Parce que ces brins sont plus plats, moins lisses, moins transparents et que leur section plus arrondie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire