degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

lundi 12 novembre 2018

BILLET DE MAUVAISE HUMEUR : DEMASQUER LE MASQUE

Il s'agit dans ce post de décortiquer l'image idyllique que nous propose l'industrie des cosmétiques. J'ai vu hier un produit de soin que l'on applique directement sur le visage. 




 Prend on encore la consommatrice  pour une imbécile? Voici ce qui est mentionné sur la pochette.



"le masque est en Tencel® un tissu naturel à base d'eucalyptus...Et pour insister sur cette idée de végétal,  rien de plus banal que le dessin d'une   branche de thé sur la pochette.
Le processus de fabrication du Tencel® est réalisé en circuit fermé. La fibre textile est obtenue à partir d'un mélange de pulpe de bois qui peut être de l'eucalyptus)  d'eau et d'un solvant  récupéré et non déversé dans la nature  "avec l'eau du bain". Il est précisé que dans ce cas aucun polluant ne pourra nuire à l'environnement ce qui sous entend qu'il s'agit bien d'un produit polluant. Le Tencel® n'est pas en cause ici, c'est simplement une information erronée  qui apparait dans la présentation du produit qui me gêne. Pourquoi accoler le mot  naturel au Tencel®, simplement pour être dans l'ère du temps?
Comme pour le modal, le Tencel® est une  sorte de viscose, améliorée donc une fibre chimique artificielle et non pas naturelle, bien qu'issue de matière première végétale. Le Tencel® est apparu dans  les années 80 dans le but de supplanter la viscose dont le procédé de fabrication s'avérait trop polluant, trop gourmand en eau et en énergie. Petit à petit l'homme s'évertue à copier la nature tout en la préservant. Cependant qui se préoccupe de l'impact des résidus de  produits chimiques contenus dans les fibres textiles et absorbées par simple contact avec la peau?
Par curiosité j'ai aussi demandé le pourcentage de thé vert dans ce masque miraculeux. J'attends encore la réponse. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire