degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mardi 26 avril 2016

N°1 LA MODE : UN ETAT DES LIEUX

 LA MODE : 
Inutile de remonter à 1789 ou 1920. Quelques décennies et deux  ou trois générations,1950/2016, suffisent à valider l'idée que la mode " (du latin modus manière d'être) est un réel moyen d'expression. Imposée, suggérée ou libérée, la façon de se vêtir est le miroir à un instant donné d'une société, d'une époque, d'une région. 

LES MILLES ET UNES VIES DE LA MODE
Elle change, s'adapte, en passant par le long, le court, le noir, la couleur. Elle va, elle vient, elle part et revient au gré des vents politiques, économiques ou culturels. Parfois, elle provoque, souvent elle alerte, quelquefois elle influence mais elle n'est jamais insignifiante quoiqu'on puisse penser. La  mode adoptée par la rue, c'est à dire le prêt à porter doit être considéré comme un moyen  d'expression . Parfois volubile, parfois atone, la  tendance précède le mouvement.


Avril 2016 Paris : la tendance de la rue est au gris
. Ni tout blanc ni tout noir, une couleur neutre, sans passion, sans audace. Cette absence de contraste véhicule tout de même un message.


 LA MODE A SES PERIODES FASTES ET SES MOMENTS DE DESILLUSIONS 
Elle est créative, osée, troublante ou elle est morose, endormie, amorphe, déprimée, au choix. Longueur des jupes, présence ou non d'imprimés, largeur des revers, importance des épaules, couleurs...Des indices qui permettent  de dater les collections. Les années fastes les collections sont porteuses de message, les années frugales les collections sont ternes, pauvre en innovation. 14 juillet 1789, Louis XVI avait écrit sur son journal "Rien"
ce mot pourrait tout aussi bien trouver sa place pour définir les collections printemps été 2016 :Rien.
Ce n''est plus le cas aujourd'hui avec la tendance "revival" de 2016, les stylistes en sont réduit à faire un copié collé, pauvreté des imprimés, manque de créativité, un air de déjà vu.

1960 la liberté est totale,  le vêtement masque à peine le corps  de l'audace de la couleur c'est un moment  de  liberté que l'on retrouve rarement dans l'histoire que l'on peut rapprocher dans une certaine mesure de la mode sous le Directoire


XIX eme siècle

la mode un éternel retour!



XXI eme siècle


"Incoyable" mais vrai. Voici la tendance pour l'été 2016. Transparence virginale... Il fallait oser proposer ce retour,

 les formes se structurent,  Le corps sert juste de porte manteau. Une autre époque, plus de contraintes. C'est le vêtement qui dicte la forme du corps.
1980
Seriez vous capable de définir le style vestimentaire des années 2015/16?

Voici ce que les lectrices du magazine Marie Claire, numéro spécial mode pouvaient lire

"3 PIÈCES PHARES DE L’AUTOMNE-HIVER 2015/2016

1/ Le mini blouson biker : Pour l’hiver, le blouson de biker s’adopte dans sa version mini. Porté à la manière d’un boléro, il vient souligner une silhouette sans la casser. Classique, glamour, ou branché, il complète à merveille n’importe quelle petite robe !


2/ La jupe midi : Son style rétro chic évoque les jupes des années 40. Quelle soit portée avec un esprit bourgeois bohème, "Mad Men" des temps modernes, ou vintage baroque,  elle offre une élégance néo bourgeoise, qui upgrade à tous les coups votre silhouette.


3/ La robe bohème : Elle est une des pièces phares de l’hiver 2015-2016. Incontournable de la tendance années 70 elle s’affirme comme un modèle de féminité et de légèreté. Unie ou imprimée, elle habille avec subtilité et romantisme la silhouette.

Ba&sh Printemps-été 2016




RECYCLAGE, SURCYCLAGE, CUSTOMISATION : UNE NOUVELLE MANIERE DE S'HABILLER
Des remix, des revenants, mais pas vraiment l'éclosion d'un style précis. Cela est un peu le reflet d'une société qui ne sait pas où elle va, qui perd ses repères ou qui en cherche de nouveaux, nous sommes au creux de la vague, attendons le ou la styliste qui saura surfer et aller chercher le futur au lieu de revisiter le passé
La mode ne ment pas, elle traduit un état d'esprit et  celui  d'aujourd'hui il est  pessimiste.

A SUIVRE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire