degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mercredi 9 mars 2016

BLOG CONSO : LE COMMERCE QUI PROFITE A TOUS!


Pour ce post  j'en conviens, je sors de l'univers textile, mais une fois n'est pas coutume. C'est en tant que consommatrice que je ressens le besoin de m'exprimer, et surtout de vous conseiller de ne jamais acheter les yeux fermés.

Imaginons une chaîne de supermarchés qui communiquerait sur ses qualités, sur ce qui la différencie de ses concurrents, imaginons que nous soyons dans le pays des Bisounours.

Tabler sur une nouvelle façon de travailler, se mettre dans la peau des "Nouveaux commerçants". Pourquoi pas! Mais que signifie ce qualificatifs ? Tout et rien en fait, on se gargarise de mots et tant mieux si les clients se laissent berner.
Avec cette profusion d'affiches sur les portes d'entrée, dans les rayons, sur les caisses, de messages publicitaires sur les médias, on voudrait pouvoir les  croire, on voudrait leur faire confiance.
Qui trop embrasse, mal étreint.

Mais faut il vraiment avertir la clientèle que les prix sont plus bas que chez le voisin, que le patron est aimable, que la marchandise est fraîche, que vous serez bien reçu ? Je pense que le client est capable de juger lui même de l'accueil, des prix, de la qualité...
"Les Nouveaux Commerçants", ce slogan qui claque, qui résonne, qui intrigue cache bien son jeu. Les publicitaires qui ont lancé cette idée auraient dû avertir les directeurs de magasin qu'il ne suffit pas de l'écrire, il faut le prouver. On ne joue pas impunément avec les mots au détriment des consommateurs.
A l'origine de ce post, une histoire d'offre promotionnelle attractive, comme beaucoup. D'ailleurs c'est le but. Un lot de deux tablettes de chocolat.
Le lot de deux tablettes 3,09 €
Puisque c'est celui que nous consommons régulièrement à la maison, je glisse le paquet presque machinalement dans mon caddie. J'avais terminé mes courses et  pour me rendre à la caisse je devais traverser le rayon des confiseries ; plus  précisément celui des chocolat. Plus par réflexe de consommatrice avisée que par suspicion, je regarde le prix de la tablette à l'unité.
Tablette à l'unité 1, 39€
Alors oui les Nouveaux Commerçants justifient leur nom. Acheter par lot revient plus cher qu'acheter au détail. C'est par principe plus que par souci d'économie que je m'insurge. La différence de prix est minime, quelques centimes. Deux tablettes à l'unité 2,98€ contre 3,09€ en lot, soit une différence de 11 centimes. Mais l'idée véhiculée par une fausse promotion est une insulte à l'intelligence du client.
Après avoir constaté ce que je croyais être une anomalie, je suis allée au "bureau d'accueil".
J'ai demandé à voir le directeur du magasin ou tout au moins le chef de rayon. Mon interlocutrice m'a demandé à quel sujet. Je lui ai fait part de mon étonnement. Mais quel ne fut pas ma stupéfaction à l'écoute de son explication. "Madame, je sais  tout cela, c'est fréquent, les lots ne sont pas forcément  intéressants. Rien de vous oblige à les acheter, faites un tour dans les rayons avant, pour vérifier les prix".
Inutile de chercher à qui incombe la responsabilité de ces subtilités promotionnelles : au fabricant ? Au gérant du magasin ? Au responsable des achats du groupe ? Le consommateur est seul face aux rayons alors il doit savoir se débrouiller tout seul, comme un grand avec ses lunettes, parfois une loupe et souvent une calculette. Choisir, refuser, éviter. Une ligne de conduite raisonnable et raisonnée qui appartient à chacun de nous.
 .
Si vous aussi  fréquentez cet hypermarché U de Dives sur mer dans le Calvados, n'hésitez pas à  signaler cette incongruité auprès du responsable de magasin.  Si vous avez  eu des expériences similaires, faites le savoir. Changer les choses c'est possible. La remarque d'un seul client est insignifiante , mais si plusieurs clients exigent la modification d'une anomalie,  l'impact sera plus important auprès des responsables

Au siècle dernier, un grand magasin parisien communiquait avec ce slogan  "Au Printemps, j'achète tout les yeux fermés".


J'imaginais l'idée obsolète. Je me suis trompée, les publicitaires continuent de croire que les clients sont aveugles. Les mêmes choses sont dites mais dans un flou artistique avec en filigrane cette idée de confiance.

Suivez le conseil de la responsable de l'accueil du magasin de Dives : ouvrez l'œil et comparez les prix avant et après les promotions!

Ne soyons plus les gentils consommateurs qui acceptent l'idée que tout est vrai, beau, et bon parce que c'est écrit. Une fois de plus ouvrons les  yeux et, si c'est nécessaire avec nos lunettes, une calculette mais surtout notre bon sens.

1 commentaire:

  1. J'ai constaté cette arnaque plusieurs à plusieurs reprises dans différentes enseignes. Pour cette raison je choisis les conditionnements en fonction du prix au litre ou au kilo.

    RépondreSupprimer