degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

lundi 7 mars 2011

Un vêticament mais qu'est ce que c'est?

Dans mon précédent message j'abordais le sujet délicat du vêticament . C'est une nouveauté tendance qui demande peut-être un décodage. Ce terme  est dans mon esprit un cousin très lointain des alicaments et autres cosmétocaments. Je considère que le vêtement doit être un élément destiné à préserver la santé et non pas à soigner. Dans cette chronique c'est le global tissu /vêtement qui est le principe actif, l'un sans l'autre  n'aurait pas une grande signification.

Le tissu n'est pas un  aide- soignant, tout au plus  une béquille qui  aurait un rôle dans la prévention de  certains maux (dans les hôpitaux par exemple le traitement des draps peut éviter le développement de microbes..)   Le vêticament tel que je l'imagine sort  du contexte habituel des tissus  dits intelligents, qui soignent, qui massent, qui destressent, qui neutralisent les mauvaises odeurs... D'abord parce que la fibre n'est pas la seule chose qui importe, des éléments tels que la forme, la couleur, le poids ont une importance non négligeable. Ils sont à l'origine de votre confort et de votre bien être.
Un tissu est dit intelligent  uniquement parce qu'il a été doté de qualités spécifiques.  Ne nous trompons pas, ce n'est pas à la pharmacie que vous allez acheter votre robe, encore que vous y trouverez des bas de contention, des chaussures médicales, et encore bien d'autres choses ayant un lointain rapport avec l'endroit.

Comme l'être humain aime la nouveauté, comme nous sommes tous plus ou moins à l'affût de ce qui va provoquer le  buzz du jour,  alors les industriels du textiles ont misés juste en mettant en scène les inventions qui rendent les tissus intelligents. Il s'agit d'avancées  technologiques,  qui interfèrent rarement dans notre quotidien, ce sont des gadgets qui font la une des magazines, qui offrent des sujets en or aux journalistes mais qui finalement ne resteront dans notre mémoire que comme une expérience intéressante qui mérite qu'on pousse plus loin que le laboratoire. Un tissu intelligent? une fibre intelligente? qu'est à dire?   Que seraient ils    sans l'intervention humaine, c'est un peu comme si on comparait un robot à un homme, un ordinateur à un cerveau humain. C'est toujours et encore l'homme qui nourrit ces machines avec son intelligence.  Alors "tissus intelligents" ne me parait pas  s'appliquer  à des fils  ou des textiles fabriqués  a partir de  fibres chimiques. c'est l'homme qui est intelligent pas sa création.  Par contre on peut à juste titre considérer la laine, la soie, le chanvre, le lin,  comme des fibres dotées de qualités  intrinsèques qui s'approchent de l'intelligence. Une matière naturelle peut agir sur nos sens et provoquer une émotion  tactile, visuelle mais un tissu synthétique aussi performant soit il, n'a aucune incidence sur notre cerveau au niveau des émotions.  C'est en partie ce qui justifie la course à la nouveauté de l'industrie textile. En cherchant à copier et à améliorer ce que la nature nous offre.  L'idée à germée dans l'esprit de scientifiques dès le début du XVIIIe mais ce n'est qu'au XIXe siècle que l'industrie a commencer à produire des tissus en fibres artificielles. Le but fut d'abord de faire face à une pénurie annoncée de matière première naturelle et dans un second temps d'améliorer les fonctions des tissus puis de produire plus et moins cher. La réussite fut la viscose puis vinrent le polyamide bientôt suivi du polyester et on connaît la suite. Il faut considérer l'ordre des choses avec bienveillance : la nature offre une quantité certe réduite mais incontournable de produits qui feront de magnifiques tissus qu'il s'agisse de la laine, de la soie ou encore du chanvre. Ces fibres sont   chimiquement complexes et en même temps c'est une extraordinaire aventure que nous avons eu de cesse de reproduire et d'améliorer, mais le plus est parfois le moins. Pourquoi inventer un ingénieux système qui rend un tissu insensible aux rayons nocifs du soleil, demande des années de recherches, des sommes énormes investies, et un prix de vente évidement élevé, alors que le chanvre qui pousse naturellement, sans épuiser la terre, sans avoir recours à des pesticides ou des engrais, va de par sa structure protéger votre corps des rayons ultra violet. Les fibres chimiques sont indispensables à notre vie quotidienne  par habitudes, par facilité d'entretien, par commodité, mais   elles ne sont pas la panacée annoncée à grand renfort de publicité.  On ne peut plus vivre comme nos grand parents, la technique nous aide mais aussi nous affaibli physiquement. Face à la nature extrême, froid, chaleur, vent, pluie... notre corps  n'est plus capable d'affronter la nature sans avoir recours à un  vêtement, ceci est vrai pour les citadins essentiellement, privés de nature 11 mois sur 12, bien que la mondialisation participe à cette métamorphose. Le remède ce sont les industriels plus que les médecins qui les proposent : les vêtements, jeans, chemises, t shir, les mêmes dans le monde entier, peut importe le climat ou l'altitude...   C'est une explication non conventionnelle de la consommation  qui devient une obligation et non plus un plaisir.
Notre vie est grandement facilité par la technique, on tourne un bouton on a de la musique, on appuie sur une touche et le pain est grillé, le café est chaud, le linge lavé et séché, un coup de fil et la pizza est livrée...Je suis dans ce cas comme vous, moi aussi je déteste repasser, moi aussi j'aime que mes vêtements soient légers et robuste lorsque je voyage, moi aussi je profite du modernisme... Mais  pourquoi faire un choix? On peut avoir un peu de tout dans sa garde robe , des articles en fibres naturelles à même la peau, des articles en fibres chimiques pour les vêtements de protection par exemple.    Nouveauté ne rime pas  toujours avec progrès.
 Pour choisir votre mode, il faut  vous connaître, savoir différencier les fibres textiles, décoder les étiquettes de composition , savoir ce qui vous va et ce qui ne vous convient pas. C'est un vaste programme mais je vous engage à vous y plonger et vous éviterez ainsi  des douleurs engendrées par un vêtement mal conçu , des erreurs de casting, des achats inopportuns et des regrets qui encombreront vos placards et  le temps consacré au shopping se transformera en un instant de  plaisir.

1 commentaire:

  1. ce qui est drôle c'est qu'entre deux pages d'écriture, j'ai ressenti le besoin de vider les armoires, trier les vêtements, alléger la maison de toutes ces choses inutiles;pendant que je faisais ça je laissais mon imagination
    naviguer, se balader, se souvenir et une fois les cartons fermés, j'avais l'impression d'avoir vider mon esprit du superflu pour revenir à l'essentiel...
    Vous faites de magnifiques voyages, en ce moment j'ai très envie d'aller au Bhoutan, au sultanat d'Oman, mais bon je me contenterai de Miami...

    RépondreSupprimer