degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mardi 29 mars 2011

un homme mystérieux


www.je veux le même ou presque .fr vous connaissez? Mais qui donc se cache derriere ce concept?
C'est un bien curieux personnage. Il est  indiscipliné, créatif, sociable, multiple, adorable et parfois irritant Il  aime plaire, séduire, il aime qu'on l'aime.

Monsieur Dalsace  c'est un  Janus, personnage  double, voir  triple. Il travaille sans relache  passant d'un projet à l'autre, il dirige l'agence de pub Caravan, il est le coordinateur de "Je veux le même ou presque" et conduit sur les fronts baptismaux sa nouvelle création la boisson forte mais non alcoolisée Pimento? C'est à se demander si ses journées ont 24 heures comme les nôtres.

Il est  attachant et surprenant, papa poule lorsque sa fille ainée passa le bac blanc: au milieu d'un rendez vous avec une cliente, il sortit son téléphone de sa  poche pour appeler sa fille et être le premier à lui parler à la sortie de l'épreuve, fébrile comme si l'examen il le passait à sa place encore Papa poule lorsqu'il vient chercher des tissus à la boutique avec son plus jeune fils, lui promettant qu'àprès ils iraient tous les deux en moto jusqu'au zoo, enfin papa poule parce que l'été c'est toute une tribu recomposée qui part sur une île grecque, toute petite, toute petite maison, toute petite famille mais grand coeur! Mais il est aussi chef d'entreprises lorsqu'il discute affaire avec des brasseurs, des patrons de grandes sociétés, même avec moi, plus question alors de jouer à jouer, non il faut être professionnel face à lui. Il aime le défit, il aime la bataille avec les mots et les idées, il aime se mettre en danger, il aime...

 Cet homme  plus si mystérieux que cela est à l'origine d'un projet ambitieux et fou à la fois, mais fort intéressant auquel je participe modestement depuis plus de deux ans :   faire dupliquer les vêtements que l'on aime que l'on a aimé, mais qui sont usés, déchirés, tachés. Fetichisme? non! Amour oui !passion parfois! Bien des clientes et des clients sont venus nous trouver en esperant une chose ou plutot deux choses  la première retrouver un tissu semblable à celui du vêtement et la seconde que le devis ne soit pas trop élevé afin de pouvoir enfin posseder le double de ce trésor.


Comment ça marche? simple comme bonjour .
1- Le client apporte le vêtement à dupliquer chez De Gilles Tissus
2- le devis leur parvient par e -mail.
3- le  vêtement et son double seront récupérés dans la boutique De Gilles tissus, rue de la roquette.


Après cette digression, revenons à notre vedette. Comment l'idée lui vint. C'est lors d'un voyage en Indes
qu'il vit combien faire reproduire un vêtement que l'on aime est chose courante En INdes mais aussi en Afrique et en Asie il existe une foule de tailleurs ou de couturiers rompus à cet exercice. Qualité et rapidité font la renommée d'un certain nombre. Cependant en France rien, pas l'ombre d'un début de commencement d'un tel projet.  Et voilà  comment  Je veux le même ou presque vit le jour. Le hasard n'est pas un élement significatif du développement de l'idée c'est plutôt la curiosité et le challenge qui ont fait bouger Eric Dalsace.


Un jour il me fit une confidence que je rapporte ici avec sa bénédiction. Ne comptant pas ses heures de travail, il a peu de vacances c'est pourquoi il adore se rendre chez l'un des  tailleurs, indien  d'origine, avec qui il travaille. Il fait lui même les livraisons ce qui lui permet de passer quelques heures hors du monde parisien. Assis au milieu d'un univers sucré, épicé, bruyant,  joyeux, musical, au milieu d'une famille indienne, ces quelques instants chipés au tumulte de la vie parisienne lui donne sa part de rêve hebdomadaire. C'est comme là bas.  En attendant les prochaines semaines de liberté qui lui permettrons de retrouver ce pays magnifique, le quartier de la gare de l'est est pour le moment un joli dépaysement.


Eric Dalsace est un électron plus libre que jamais, qui mene de front plusieurs vies et qui s'en porte bien
Alors souhaitons lui longues vies...



1 commentaire:

  1. C'est vrai qu'en Asie, il est courant de faire dupliquer ses vêtements préférés : rien qu'à Shanghai, il suffit d'aller au Fabric Market et le tour est joué !
    Beau projet que celui d'Eric Dalsace, je suis sûre qu'il aura son petit succès !

    Je profite de ce commentaire pour vous signaler que le lien qui se trouve dans "ma liste de blog" ne mène nulle part : il aurait fallu nommer le lien "Je veux le même ou presque" et entrer l'URL http://www.jeveuxlememe.fr/

    ;-)

    RépondreSupprimer