degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mardi 13 août 2013

BLOG/CONSO N°4 SOLEIL AMI OU ENNEMI : VETEMENTS ANTI -U.V.


UN MANQUE DE COMMUNICATION SUR CE PRODUIT PHARE DE L'ETE 
Désireuse d'en savoir plus sur ce produit "qui se vend comme des petits pains", j'ai choisi un Tee shirt . La vendeuse fut incapable de m'expliquer en quoi ce produit différait des autres   J'eus l'impression de l'embarrasser et sa réponse ne laissait aucun doute : "Au mieux vous aurez plus chaud en entrant dans l'eau sur les côtes normandes, au pire cela vous coûtera 13.90 euros pour pas grand chose. Un vêtement de coton fera le même effet". C'était dit. 
J'ai tout de même risqué cette somme pour me faire une idée et pouvoir en parler
Mais j'avais des a priori, je l'avoue, avant d'essayer ce vêtement.  

RIEN NE REMPLACE LE TEST GRANDEUR NATURE
J'ai donc acheté un maillot blanc à col montant et manches courtes, fabriqué en Chine, en polyester et Lycra. Le code IP indique sur une manche 30 : c'est le maximum proposé dans cette boutique. J'ai enfilé ce maillot un jour de grand soleil pour jardiner. Résultat plus positif que je ne l'aurai imaginé.
J'ai demandé à mon mari de le porter pour faire du vélo, un jour de soleil également. Exceptionnellement en ce début du mois d'Août sur la côte normande, la température montait à 30° à l'ombre.  
Jusque là, nous étions adeptes des vêtements couvrants, chemises ou T shirt  et pantalons en matière naturelle lorsque nous étions au grand air ou en voyage, comme vous pouvez le constater sur les photos.

Mais il est vrai que la transpiration est un handicap car, au bout de quelques temps, le vêtement se charge en humidité et devient lourd, encombrant et inconfortable. Ceux qui se sont baignés avec des T shirt savent de quoi je parle lorsque je dis que le confort n'est pas au rendez vous.
 Les seuls qui ne posaient pas ce genre de problème étaient nos tenues en chanvre. Mais il est vrai qu'après chaque exercice il fallait les laver, les laisser sécher et les repasser. Ces taches sont réduites au minimum avec les vêtements anti UV. La protection  fonctionne : pas de coup de soleil. Dans l'eau, le maillot colle à la peau comme un maillot de bain, ni plus ni moins, sauf qu'il est plus couvrant, mais il ne présente aucune gêne. De plus, il sèche rapidement. 
Je regrette seulement l'absence de sensation, l'eau ne touche pas le corps. C'est un peu comme nager avec une combinaison de plongée ou jardiner avec  des gants (j'ai du mal , même si cela m'abime les mains).

J'ai  comparé les deux tenues. J'ai commencé à jardiner avec  une chemise en coton (en chambray bleu sombre)  J'ai bêché, ratissé, planté en plein soleil  Au bout d'un bon quart d'heure j'avais "mouillé ma chemise" et franchement, ce n'était pas agréable. Je me suis changée et j'ai enfilé ce maillot blanc très technique. 
Eh bien je fus agréablement surprise, j'en conviens. Au bout d'une demi-heure de dur labeur  sous un soleil ardent, je transpirais énormément, mes pieds dans mes bottes étaient mouillés malgré des chaussettes en coton doublé éponge, mon front dégoulinait de sueur, mais mon torse était "droit dans ses bottes" pas la moindre trace d'humidité, le T shirt était sec. 
Mon mari, après 7 km à vélo cet après midi là est revenu enchanté par ce nouveau venu dans son vestiaire. Agréable non, mais fonctionnel absolument. Pas d'humidité, le torse sec, c'est un plus pour les sportifs pas forcément de haut niveau.
Le confort ?  Si je dois faire des concessions, alors oui j'opte pour une protection solaire et un confort moindre. En fait j'ai eu l'impression d'enfiler un maillot de bain avec manches et col montant.  

Conclusion de l'expérience : on se sent mieux lorsqu'on retire cette "gaine" mais  c'est un réel progrès dans le domaine de la protection. Je ne le porterai pas en permanence mais pour des baignades en plein soleil je ne dis pas non. En tout cas, il y aura toujours une place pour ce genre de vêtement dans ma valise à voyages.
Je ne veux pas ici décider pour vous ; mon expérience est mon expérience, à vous de faire la vôtre.


Les + des articles textiles traités anti uv
L'intéret des articles textiles anti-U.V. est de pouvoir proposer des vêtements aux teintes claires, légers, avec une protection efficace..
Le tissage ou le tricotage sont très serrés ne permettent pas aux rayons de toucher l'épiderme. Conseil  : il   faut   impérativement choisir  la bonne taille de vêtement. S'il est trop petit, cela entraîne un étirement du textile, créant des espaces libres permettant aux rayons UV d'atteindre l'épiderme et la protection devient de fait inéfficace.  
- les produits les plus courants sont en maille (jersey) et par conséquent extensibles, ce qui permet une plus grande liberté dans les mouvements. Conseil :  pour les enfants ne le choisissez pas trop grand pour qu'il puisse servir plus longtemps, il serait trop inconfortable dans l'eau. Il doit être ajusté simplement.
- un vêtement anti UV est opérationnel même mouillé ; une protection renforcée de 15 à 50 selon les modèles et vos besoins.
 - les fibres utilisées font partie de la famille des fibres synthétiques (polyester ou polyamide et élasthanne). Elles possèdent notamment une spécificité intéressante qui a permis  de fabriquer des vêtements qui bloquent les UV : elles ne se détendent pas une fois mouillées (par l'eau ou la sueur). On peut dire que 98% des rayons nocifs sont stoppés grâce à ces articles.
Ils sont gainants à l'image des maillots de bains d'aujourd'hui. C'est vraiment une seconde peau, surtout mouillé, on voit immediatement la différence, il n'y a plus de plis, le vêtement colle vraiment à la peau. Conseil : assurez-vous en vérifiant sur l'envers du vêtement que les coutures sont plates ou sans épaisseur excessive afin d'éviter les irritations liées aux frottements.
- ils sèchent rapidement
- grâce à l'élasthanne le vêtement ne se déforme pas.
- pour les articles en mailles, le repassage est inutile
- la  gamme de couleurs claires est la bienvenue.
-l es vêtements sont d'une extrême légèreté, même mouillés
- la gamme s'ouvre petit à petit aux vêtements en fibres naturelles traitées anti U.V. Des industriels misent sur le développement de ce secteur d'activité. Ils visent une clientèle plus large et proposent des lignes de vêtements pour le voyage, pour le quotidien et non plus uniquement sur le sport et l'extrême.
-ces articles sont vendus aussi dans la grande distribution et les prix sont de plus en plus abordables. Mais  c'est en vain que l'on peut chercher la composition de l'article.



SOUVENIRS SOUVENIRS
Pour ceux qui ont connu les maillots de bain tricotés à la main par une grand mère ou une tante en pur coton voire pure laine, c'était un désastre au sortir de l'eau ; ils pendaient lamentablement, s'ils ne tombaient pas. Le mieux était de tenir le maillot en question à deux mains en sortant de la piscine ou de la mer. L'élasthanne nous a sauvé d'une certaine gêne.

Les - des articles textiles traités anti UV
- un confort modéré
- une deuxième peau qui restreint les sensations que l'on peut avoir dans l'eau
- déconseillé pour les peaux fragiles, les fibres synthétique plus les produits chimiques utilisés peuvent migrer dans l'épiderme et provoquer des allergies.
les articles supportent les lavages répétés, mais rien n'indique combien avant que la protection ne cesse d'être active. Les filtres vaporisés sur le tissu sont moins stables que les filtres incorporés au sein de la fibre.
 - des modèles peu seyants. Dans les prochaines collections, j'espère que le concept sera amélioré et que des stylistes auront droit de regard sur les modèles.
- l'importance des zones non protégées, à moins de porter une combinaison complète. Les fabricants en sont conscients puisque voici les consignes que l'on peut lire sur le mode d'utilisation : "ne pas rester en plein soleil, bien protéger avec une crème les zones du corps non protégées par le vêtement."

 En résumé, inutile de vous baigner avec votre robe ou une chemise si vous espérez éviter les coups de soleil, idem pour les casquettes ou chapeaux de soleil mouillés. Donc, soit vous évitez le soleil entre 10 h et 16 h, soit vous acceptez les contraintes des crèmes et vous portez un vêtement spécialement traité anti UV. 
Attention ! Rester à l'ombre d'un parasol sur une plage ne vous protégera pas des rayons ultraviolets ; l'eau ou le sable blanc comme la neige ou l'herbe sont des surfaces qui réfléchissent la lumière.
A SUIVRE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire