degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

vendredi 26 juillet 2013

BLOG/CONSO N°1 LE SOLEIL AMI ET ENNEMI ET LES VETEMENTS ANTI UV


le sport oui mais avec un vêtement anti UV

Aujourd'hui, ignorer les dangers du soleil et les effets néfastes sur la peau des rayons ultratviolets A et B est quasiment impossible. Les médias sont de bons relais et leur efficacité dans le domaine de la prévention est quantifiable.
 Bien sûr, la période des vacances d'hiver ou d'été est un terrain favorable pour les ventes de produits luttant contre les effets néfastes du soleil.

Bon et mauvais, c'est une question de dosage qui  varie selon les individus. Quoi qu'il en soit, l'astre solaire a un rôle essentiel pour les êtres vivants sur cette terre. Par exemple, la vitamine D est une substance indispensable au corps humain qui est synthétisée au niveau de la peau grâce à l'action des rayons du soleil. Cette vitamine est nécessaire à la croissance de nos os.
Le danger du soleil c'est de trop en vouloir. Le bon dosage, voilà le secret d'une bonne santé.
le soleil oui mais après 16 h


LES MOYENS MIS EN OEUVRE POUR LUTTER CONTRE LES UV

Les crèmes, les sprays avant soleil, les lotions apaisantes après soleil, sont commercialisés depuis longtemps. Cependant, la gamme des produits de prévention s'est agrandie en proposant  des articles textiles.  Ces vêtements anti UV sont apparus dans les années 90 en Australie. Aujourd'hui en Occident, ces articles se trouvent dans de nombreux points de vente.

QUID DES RAYONS ULTRAVIOLETS ?

Pour lutter efficacement contre un ennemi, le mieux est de le connaître. Voilà pourquoi je vous propose quelques définitions utiles :
Bronzage 
Le bronzage se caractérise par une réaction des cellules de la peau : les mélanocytes, qui libèrent de la mélanine sous l'effet des rayons UV. En fonction du type de peau, certains auront une réaction lente ou rapide ou pas de réaction du tout.
Rayons UV 
Le soleil émet des rayons électromagnétiques qui se composent principalement d'UVA, d'UVB et d'UVC (bloqués par la couche d'ozone) et d'infrarouge.
Les UVA agissent vite et la peau bronze rapidement ; ils seraient responsables du vieillissement et des allergies de la peau.
Les UVB mettent plus de temps à agir mais ils modifient l'ADN ce qui peut provoquer des cancers de la peau. Ils peuvent aussi causer des coups de soleil.

A PROPOS DE LA PHOTOPROTECTION

La photoprotection désigne les moyens utilisés pour  protéger notre corps du soleil. Lorsque l'on dit soleil, il faut aussi penser que les nuages n'arrêtent pas les rayons nocifs, de même que la neige, le sable blanc, l'eau, et même les pierres blanches d'une terrasse en plein soleil jouent le rôle d'un miroir qui renvoie les rayons UV, donc protection encore et toujours.
La  photoprotection naturelle, c'est-à-dire le système pigmentaire, la pilosité, l'épaisseur de l'épiderme, les pigments carotéïdes, les systèmes de réparation de l'ADN n'est pas identique pour tous les hommes.   
Chaque individu possède donc  à sa naissance un capital  de protection anti UV. Or une fois celui ci épuisé par suite de longues expositions au soleil, la peau ne peut plus se défendre seule face à l'agression des rayons UV. 

INEGALITES  DES HOMMES FACE AU SOLEIL ET PHOTOPROTECTION PASSIVE
Compte tenu  de la faiblesse de nos défenses naturelles,  l'homme  a crée des écrans artificiels autrement dit la photoprotection passive ou artificielle. Aussi est-il impératif d'adapter le degré de  protection à chaque cas.
Le vêtement fut le premier barrage qui permis à l'homme dépourvu de défenses de lutter contre les excès climatiques puis vinrent les produits anti solaires et enfin les vêtements traités anti UV.  .
Pour les personnes qui supporte le soleil, un simple vêtement couvrant tout ou partie du corps peut s'avérer suffisant, mais pour d'autres, ceux qui ont
une peau intolérante aux rayonnements solaires, l'utilisation de vêtements anti UV et de crème peuvent s'avérer nécessaires.

POURQUOI LA PEAU DES ENFANTS EST PLUS VULNERABLE AUX RAYONS UV ? 
La peau d’un enfant est plus fine et présente un taux de pénétration plus important des rayons solaires, une déshydratation plus rapide et un risque accru de brûlures.Sachez qu'un peau fragilisée avant 10 ans restera vulnérable  à vie. Un indice de protection élevé est préconisé pour les enfants.

LA SAGESSE POPULAIRE
Nos arrières grands mères avaient tout compris. Les photos prises sur les plages de la Manche au début du XXeme siècle montre des cabines montées sur roues et tirées par des chevaux. Les nageuses arrivaient ainsi près de l'eau sans avoir à marcher sur la plage, surtout lors des marées basses. Elles sortaient en costume de bain, couvertes de la tête aux pieds Pas évident de nager ainsi mais leur peau était à l'abris des UV
Depuis les années 50 les occidentaux se sont entichés du bronzage, sans imaginer les conséquences néfastes que cette mode entraînait. Dans les années 2000 il semble que l'on ait pris conscience du danger. Les habitudes face au soleil changent, et une meilleure protection de la peau est préférable à un bronzage. Rentrer de vacances sans avoir bruni n'est peut être plus un signe de vacances gachées. Qu'importe le flacon pourvu qu'on ai l'ivresse.

VOYAGES VOYAGES 
Si en Occident nous utilisons des préparations élaborées dans des laboratoires pharmaceutiques ou cosmétiques prêtes à l'emploi, pour brunir sans danger, pour éviter les coups de soleil, la déshydratation de la peau etc... il est des pays où hommes et femmes se protègent des méfaits du soleil avec des préparations traditionnelles très efficaces. C'est le cas en Birmanie avec le thanaka. Cette  pâte est obtenue en rappant l'écorce d'un  arbre qui est ensuite mélangée avec un peu d'eau. Les femmes appliquent cette pate blanchâtre sur leurs joues parfois sur les bras, les hommes qui travaillent en plein air utilisent également ce procédé pour protéger leur visage. Ce "maquillage" renvoie les rayonnements et adoucit la peau. Il est indispensable à cette population au teint clair qui vit dans un pays où l'ensoleillement est intense. Les habitants des  pays limitrophes utilisent des procédés similaires.
le visage des enfants birmans  sont protégés du soleil 
une jeune fille birmane dont le maquillage est aussi une protection pour sa peau, on remarque qu'elle porte également une protection vestimentaire;




Les femmes mariées malgaches, étalent en fine couche sur leur visage un masque "de beauté" qu'elles gardent toute la journée, à base de poudre de bois de santal le m'sindzano.  Il a pour fonction de protéger la peau contre le soleil et les moustiques et lisse la peau (anti rides). Bien que leur peau soit foncée, elles se protègent aussi du soleil et ce depuis des générations, sans avoir besoin du renfort des publicités ou des mises en garde médicales. Il n'y a que les touristes pour s'exposer au soleil de midi !

                 Les japonaises, quant à elles, se protègent disont "textilement" de l'astre. Ici nous il semble que "la totale" soit de mise

L'écran total n'existe pas. Les produits pharmaceutiques ou textiles ne sont que des filtres et non des barrières infranchissables. Il n'y a donc pas d'écran total ni en crème ni en textile. Cette dame ne le sait peut être pas mais si ces vêtements ne sont pas traités spécifiquement anti UV étant donnée la chaleur ambiante (35°) elle doit transpirer, et la sueur va mouiller la chemise et voilà que sa carapace va se réduire comme peau de chagrin au soleil... Le masque et les gants sont des accessoires que les japonais portent  même en ville pour se protéger du soleil et de la pollution.
A SUIVRE DEMAIN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire