degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

dimanche 19 février 2012

LES TISSUS INTELLIGENTS UNE NOUVEAUTE? PAS VRAIMENT!


Comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, peut être ignorez-vous  que  vous utilisez un tissu naturellement intelligent.
 Imaginez une fibre :
 - qui s'adapterait partout, à  presque tous les climats
- qui pousserait sur toute sorte de terrain
- qui  ne nécessiterait pas d'engrais
- qui ne réclamerait aucun pesticide
- qui serait peu gourmande en eau
- qui aurait une croissance rapide
- qui offrirait un tissu naturellement bio
- qui serait naturellement imputrescible ( c'est pourquoi  sur les navires on utilise des cordages en chanvre )
- qui, filée et tissée, devient un tissu qui protège des UV
- qui aurait de multiples applications : avec la filasse on obtient des fibres textiles,  des graines on obtient de l'huile,  les déchets sont utilisés comme  isolant thermique dans le bâtiment.

Un miracle de la technique ? Des années de recherches ? Des micros capsules intégrées dans le fil ? Des fils d'argent ajoutées lors du tissage ? Des manipulations génétiques ? Des puces,? Des capteurs? Des apprêts ? Rien de tout cela. Je suis certaine que de nombreux industriels auraient aimé pouvoir inscrire cette création à leur palmarès, mais ils ont été devancés par dame nature qui nous offre ce trésor. 
La fibre qui concentre toutes ces qualités… c'est le chanvre textile ou cannabis sativa L.  C'est une plante dioïque (pied mâle et pied femelle) ce qui expliquerait peut être l'origine de ce drôle de nom : canna bis(?). Aujourd'hui pour faciliter sa culture, il existe des variétés monoïques (fleurs mâles et femelles sur un seul pied)

C'est de la tige que l'on extrait la filasse qui donnera la  fibre textile.
Cette fibre est cultivée, filée, tissée ou tricotée, depuis des siècles d'abord en Asie et en Orient puis en Occident.
Les plus beaux fils étaient réservés à la fabrication de draps et de vêtements, les autres étaient utilisés pour la confection de sac ou de linge plus grossiers.

Allez savoir pourquoi ce produit ne fait plus recette : trop ou pas assez vintage, image désuette, trop cher, trop rare... Ce que l'on peut constater c'est qu'il ne fait pas révêr comme son cousin le cannabis indica, cette herbe psychotrope interdite de culture et de consommation. Cette homonymie est certainement à l'origine de la désaffection du chanvre textile et uniquement textile, en tout cas elle a mis fin à son exploitation industrielle  par une loi dans notre pays.
Un jour, le créateurs, les stylistes, les fabricants, redécouvriront les atouts du chanvre textile et mettront alors tout en oeuvre pour lancer une fibre révolutionnaire bourrée de bonnes intentions. Le succès aidant les chercheurs trouveront la formule chimique qui leur permettra de cloner le chanvre. Alors on verra dans les rayons des magasins des articles obtenus  à partir d'une nouvelle fibre chimique, issu de la dernière génération des tissus à l'intelligence artificielle programmée par l'homme, des ersatz de chanvre, qui possède toutes les qualités  du modèle de référence et plus encore. Mais vous, vous  serez  en mesure de saisir la subtilité de l'étiquetage et de choisir en connaissance de cause.
Nous sommes ici sur un marché en pleine mutation, et les nouveautés à peine sorties des laboratoires sont parfois encore à l'état de prototypes et les clients de cobayes. Mais l'homme va toujours de l'avant et c'est heureux, il continue à vouloir imiter, copier, cloner la nature avec le secret espoir de la dépasser et parfois il y réussit.

Une fibre historique oubliée

Le chanvre fut utilisé dès le néolithique. Au Moyen Age, Charlemagne fut à l'origine du développement de la culture du chanvre puis, au XVIIe siècle, Colbert donna une impulsion à sa production en créant la corderie royale de Rochefort pour répondre à la demande croissante de produits destinés à la marine.  L'importation de la matière première était désormais inutile et les cordages, sacs pour les marins, toiles pour les voiles des navires étaient confectionnés sur place.  
L'utilisation du chanvre pour la fabrication de  linge de maison, d’articles vestimentaires se développa également dans  les classes populaires. 
Le chanvre était un produit  courant en France et si la fibre textile semble oubliée, on retrouve sa trace dans des mots comme cannebière rue de Marseille, chènevis :graine de chanvre, chènevière lieu dit : champ de chanvre, canevas support de broderie...
Cette fibre fut détrônée au milieu du XXème siècle à cause de son homonymie avec le cannabis indica, par les fibres synthétiques comme le Nylon. Il serait juste de signaler que la pression du lobby pétrolier aux USA accéléra la production de fibres synthétiques au détriment des fibres naturelles.

Une fibre bio?
Le chanvre ne laisse pas de place aux autres, il étouffe lui même les mauvaises herbes ; c'est pourquoi sa culture ne nécessite aucun pesticide. 
Il draine et régénère la terre avec ses très longues racines, donc pas besoin d'engrais.
Il pousse presque tout seul, il ne demande que très peu d'eau, donc pas d'arrosage intensif comme pour le coton.
Il pousse rapidement : il parvient à maturité en trois mois. Selon les variétés les plants peuvent atteindre entre trois et cinq mètres
Il n'épuise pas le sol donc pas de jachère.
Sa culture est simple et naturelle.

Les secrets du chanvre
Ses propriétés sont presque trop belles pour être honnêtes et pourtant cette fibre possède naturellement des propriétés exceptionnelles :
- anti-bactérienne : le chanvre retarde le développement de certaines bactéries. Faites l'expérience avec des chaussettes en chanvre et en coton. Mettez durant deux jours une chaussette en coton sur un pied et une chaussette en chanvre sur l'autre pied. Constatez par vous-même… Si vous transpirez beaucoup et que vous portez des chaussures avec une doublure synthétique, les odeurs seront beaucoup plus intenses du côté coton. Ce sont les bactéries qui sont à l'origine de ces mauvaises odeurs.

- le transfert thermique est une des grandes qualités du chanvre : la fibre absorbe très rapidement l'humidité ambiante et la rejette tout aussi vite. C'est pourquoi les vêtements en chanvre sont confortables. L'été au frais, l'hiver au chaud. J'ai essayé et je confirme. Le must pour l'hiver c'est le mélange chanvre et poils de yack.  

- elle fait office de  barrière qui stoppe les rayonnements de tout genre grâce à la très grande densité des fibres fabrique : UV mais aussi les  rayons des écrans d'ordinateurs et autres appareils électriques.

- Facile à vivre au quotidien ? L'entretien un jeu d'enfant. Les tissus en chanvre se lavent sans problème et résistent au fer à repasser, même chaud.

-elle est anallergique. Le contact d'un tissu en chanvre avec la peau ne provoque aucune allergie. Je conseille aux personnes ayant une peau fragile de porter des sous-vêtements en chanvre. Il existe des T-shirt, des chaussettes, des slips ou des culottes dans les magasins spécialisés en produits  issus de l'agriculture biologique. 
Le problème pour les chemises, pantalons et autres vestes réside principalement dans la coupe et la gamme de couleurs restreinte et peu flatteuses. Il s'agit plus de "sacs à patates » taillés pour des géants" que de vêtements élégants. Il ne vous reste qu'à acheter le tissu, chez De Gilles bien entendu, et de sortir la machine à coudre.

J'espère  que cette démonstration est largement est suffisante pour vous convaincre d'une chose :  les tissus "intelligents" ne sont pas uniquement l'apanage des scientifiques mais aussi de la nature.
 Depuis des siècles l'homme utilise des fibres textiles naturellement "techniques" comme le chanvre, le coton, la laine ou la soie. Et depuis à peine deux siècles les hommes tentent avec succès de les imiter. Alors info ou intox les  nouveaux tissus intelligents? Je vous laisse juge. Il faut savoir démêler le vrai du faux. En fait ce sont les hommes du  marketing les plus intelligents. Vendre un concept, une idée, une image à des clients  béats d'admiration, c'est jouer sur du velours. La véritable révolution c'est d'avoir réussi à cloner chimiquement les tissus naturels  et d'avoir dopé leur intelligence.

Quel avenir pour une fibre oubliée
La filière chanvre semble frémir, le retour de la demande des tissus écologiques, bios, naturels est perceptible. Le chanvre va peut-être retrouver la place qu'il mérite dans la mode. Réservez lui un espace de choix dans votre garde-robe.

Une consommation intelligente
Pour une fois q'un trésor est à notre portée sachons le reconnaître. Un produit non polluant, bon marché, qui pourrait être cultivé et tissé et transformé en France, pourquoi nous en priver ? Charlemagne et Colbert avaient compris l'importance de l'enjeu. Pourquoi ne pas reprendre cette direction?  Pour le moment c'est l'artisanat qui relève le défit du chanvre, car  la production française n'est pas suffisante pour alimenter l'industrie textile. De cette pénurie de matière première  il résulte des importations de chanvre  des pays de l'Est via l'Allemagne ou la Belgique.  C'est en partie ce qui explique le prix élevé du tissu. Pour redonner vigueur à cette filière réclamons haut et fort aux industriels des articles en chanvre. 
Nous voulons des vêtements en chanvre! Nous voulons des vêtements en chanvre!

A suivre d'autres tissus naturellement intelligents

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire