degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

jeudi 6 octobre 2011

Sommeil de rêve ou rêve de sommeil avec un makura Yumé?

Makura Yumé, mais qu'est ce donc? Si vous avez la traduction vous avez la solution. Litéralement cela signifie "un oreiller qui fait rêver."Nouveau? Révolutionnaire? Non pas. Les japonais connaissent depuis longtemps les bienfaits et les vertus de ces oreillers rembourrés d'écales de sarrasin.

Pour ma part  c'est une découverte récente.  La première fois que j'ai posé ma tête sur ce coussin ce fut lors de mon voyage au Japon. Les lits  étaient garnis avec  des  "Makura yume", mais l'hotel proposait aussi des oreillers occidentaux pour les touristes qui n'aimaient pas l'aventure... Après quelques rétiscences et une inspection minutieuse à l'intérieur du coussin, j'optais pour ce curieux élément.  Et le résultat fut au delà de ce que j'imaginais : une magnifique réussite.

Le confort est une idée subjective  façonnée par notre culture et nos habitudes. Mais lorsque l'on est contact avec une civilisation  que nous ne connaissons pas, alors  il est nécessaire d'utiliser un vocabulaire différent pour définir ce que l'on ressent. Avec cet oreiller, j'ai vécu une nouvelle expérience et les mots qui  pouraient la définir  sont du bien être, de la relaxation,  voir de la "zénitude".

 En occident le mode de couchage est différents d'un pays à l'autre,  mais  l'influence des anglo-saxons à été très forte ces dernières décennies   puisque nous avons en majorité opté pour la couette qui remplace les édredons, les couvertures et les draps du dessus.  Cependant en France   le sommeil est a été durant des siècles assimilé à l'image du ciel, ne dit on pas un ciel de lit ?
Les lits  devaient être moelleux et spacieux comme le ciel, les couvertures  légères et mousseuses, les  couettes bien pleines  et rebondies comme des nuages... Il y a de la rondeur et de la douceur dans le lit...C'est une tradition qui évolue doucement. Souvenez vous des matelas rembourés de laine dans lesquels on s'enfonçait, des édredons gonflés jusqu'à éclater de plumes qui engloutissaient les corps, les oreillers dodus   dans  les plis desquels   les tête s'enfouissaient pour la nuit.. On dormait sur un nuage, on flottait sur un mille feuilles de matières moelleuses et c'est qui avait pour résultat d'avoir des lits  perchés très hauts avec en prime quelques courbatures ou torticolis au réveil. Le matelas est une pièce, voir la pièce essentielle pour assurer un bon sommeil mais  l'oreiller est trop souvent le parent pauvre de la literie...

En Asie le sommeil est lié à l'image de la terre, plus rude, plus stable. D'ailleurs  on mange assis en tailleur sur le sol, on dort sur des futons, quasiment à même le sol. Les oreillers ont une fonction de repose tête  et malgré leur apparence insolite, ils sont d'un confort inoui. Notre corps retrouve une position plus correcte, avec cet oreiller ergonomique et écologique.  Le poids de  notre corps  cou /nuque / tête est distribué d'une autre manière ; cela pourrait d'abord nous déstabiliser mais c'est génial!. Certains peuvent être dérangés par  le léger bruit des coques qui s'entrechoquent lorsque vous bougez ,   moi ce bruit me berce comme le bruit de la pluie sur le toit... C'est délicieux

Ce n'est pas la forme mais le rembourrage qui différencie le makura yume d'un oreiller traditionnel . Il est constitué de coques de sarrasin  (ce sont les cosses qui protègent les grains de sarrasin) Si elles sont issues de l'agriculture biologique elles sont nettoyées sans l'ajout de produit chimique : simplement chauffées à haute température puis débarassées de toutes traces de poussières ou d'insectes. Soyez attentifs à ces critères, le prix peut être plus élevé mais "ils le valent bien".

A quoi doit on ce confort? Ce type de rembourrage procure un appui passif et stable durant votre repos. L'oreiller n'est pas plein à 100% de sa contenance, il reste de l'espace ce qui permet là la tête de trouver sa bonne position tout doucement sous l'effet de son poids. Chacun peut fabriquer son oreiller à ses mesures. J'ai retiré environ 1/4 du rembourrage, mon mari lui beaucoup moins. Le confort est ainsi obtenu par ce "sur mesure". Le makura s'adapte naturellement à nos formes en fonction du poids et du volume de la tête Les muscles du cou sont soutenus et les épaules se détendent... C'est  tout bénéfice pour les cervicales.
L'air circule entre les cosses  et ainsi la température est  régulée et l'oreiller sera quasiment toujours frais.   Les  effets néfastes de la transpiration sont vaincus et ceux  qui transpirent beaucoup trouveront dans ce makura un article très confortable.Une partie de la famille a adopté cet oreiller et l'autre partie à opté pour une autre découverte de voyage l'oreiller en bourre de soie dont je vous parlerai une autre fois. Ceci n'est en aucun cas une publicité pour un article,  c'est simplement un petit trésor que je tenais à vous faire découvrir.
Bonne nuit et faites de beaux rêves!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire