degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mardi 18 octobre 2011

Vous avez besoin d'un coach shopping ? Alors lisez ces quelques lignes

 Shopping : action de faire des courses, d'aller dans les magasins pour se promener ou faire des achats.
Voilà pour la définition, mais est-ce la réalité ? Y a-t-il toujours l'intention d'acheter ? Non, pas obligatoirement. On revient parfois, et même souvent "bredouille" d'une journée dans les boutiques, mais qu'importe, on recommencera. Que ce soit dans une petite boutique indépendante ou dans un grand magasin les accros du shopping ne seront jamais rassasiées, mais les shoppeuses occasionnelles n'ont pas toujours les bons reflexes, cela s'apprend, l'expérience est riche d'enseignement.
Serions-nous masochistes au  point que nous, femmes, aimions passionnément, attendions impatiemment, idéalisions sans condition, ces instants où tentation ne rime plus avec sérieux mais avec spontanéité, achat plaisir, quelque fois folie. Des achats compulsifs aussitôt regrettés. Un article acheté sans essayage qui finira au fond d'un tiroir. Faisons en sorte que le shopping deviennent une joie, un plaisir, une gourmandise.
Curieusement, cette activité, si l'on peut dire, devrait être unisexe et pourtant elle est spécifiquement féminine. Bien peu d'hommes envisagent le moment du shopping comme un divertissement, c'est trop souvent pour eux un achat nécessaire, impérieux, mais aussi  un rendez vous qu'ils évitent,  repoussent. Ils dégagent en touche, déléguant parfois cette épreuve à une autre personne. Heureusement, ils ont à leur disposition internet et les livraisons à domicile. Les vendeurs et vendeuses préfèrent généralement avoir un client masculin, seul de préférence,  car ils ne s'éternisent pas, leur achat est une nécessité, ils ne considèrent pas le shopping comme un loisir entre copains ; ils demandent l'avis du vendeur et le suivent. Belle vente en perspective car c'est un client sans défense qui se présente.
Une journée de shopping c'est éprouvant, fatiguant et surtout ça se prépare comme on prépare un marathon. Selon que vous serez seule ou  accompagnée, selon que vous prévoyez une matinée, quelques heures, la journée, selon que vous empruntez un transport en commun ou que vous prenez la voiture, selon que vous désirez élargir votre garde robe ou décorer la maison, votre préparation sera différente. Prenons comme exemple un jour de  shopping destiné à remplir votre dressing. Le matin, avant de partir, prévoyez un bon petit déjeuner parce que le déjeuner vous le sauterez peut être. A la rigueur, mettez dans votre sac une barre chocolatée ou quelques amandes pour éviter le coup de barre de 11 heures. Chaussez vous confortablement.  Et si vraiment le temps vous est compté, deux solutions s'offrent à vous pour acheter malin : la vente par correspondance et les grandes surfaces qui vous proposent d'échanger ou de vous rembourser les articles qui ne vous conviennent pas ou si vous n'avez pas eu le temps d'essayer dans la boutique. Mais le plaisir du shopping c'est aussi déambuler dans des quartiers qui regorgent de boutiques, de magasins, de stands, de corners. C'est peut-être encore dans ce type de boutique que  vous pouvez recevoir des conseils judicieux. Le shopping doit être un moment agréable alors, à vous de jouer et de piocher dans les lignes qui suivent quelques éléments destinés à améliorer votre score, pas forcément en nombre mais en qualité.
Faites votre shopping un jour où vous vous sentez bien, reposée, belle, un jour où vous avez du temps et où vous avez pris le temps de vous coiffer et de vous maquiller. Eventuellement, vous pouvez vous y préparer la veille avant de vous coucher : un bon bain relaxant, petites bougies et musique zen. C'est un extra mais, après tout, "why not" ?
Seule ou accompagnée ? Cela dépend. Soit bien accompagnée par exemple avec une bonne copine,  une vraie, c'est-à-dire quelqu'un de bon conseil, qui vous aime bien, c'est-à-dire sans une arrière pensée de jalousie, qui vous verrait bien dans une robe verte alors que cela ne vous va pas, soit seule. Attention aux journées shopping avec votre fille. Elle sera impitoyable, trop court, trop long, trop serré, trop clair, trop sombre, trop jeune, trop vieux enfin suffisament pour vous passez l'envie d'acheter et de rentrer à la maison non seulement bredouille mais déprimée.
Alors on commence?
Nouvelle saison, envie de neuf, d'autres couleurs, d'autres formes, de suivre la mode au moins avec un article ou deux. Mais sachez qu'en aucun cas c'est le corps qui doit entrer à tout prix dans un vêtement mais le vêtement qui doit s'adapter à vos formes. Il est plus aisé et moins coûteux de faire des retouches sur un vêtement afin qu'il tombe bien que de faire modifier des parties de notre anatomie pour qu'elle corresponde aux lignes d'un vêtement.

Le meilleur choix d'un vêtement courant c'est encore celui qui correspond à votre mode de vie, à votre morphologie. C'est vrai qu'arrivée à un certain âge on se connait un peu, et immédiatement on sait si oui ou non on portera cet article dont la vendeuse vente les mérites. En général, l'argumentaire de vente est  réduit à sa plus simple expression : madame c'est la mode, madame c'est l'article que je vends le plus, madame j'adore cet article d'ailleurs ma mère à le même... Soyez armée, partez gagnante lors de votre journée shopping.
Le shopping est à prendre comme un jeu. On on peut le jouer en solitaire ou en groupe. Magasiner cette expression quebécoise sonne si joliment que je l'ai adoptée depuis longtemps.
Alors à très bientot pour le moment fatidique où l'on se retrouve seule dans la cabine d'essayage face à face avcc notre corps.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire