degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

vendredi 18 novembre 2016

DICTONS ET EXPRESSIONS POPULAIRES LIES AUX VETEMENTS, TISSUS, A LA COUTURE ET AUX ACCESSOIRES DE MODE

Vivre sur un grand pied
Vivre sur un grand pied signifie vivre dans l'aisance,   mener grand train.(train avec le sens ancien qui sous l'ancien régime désignait non un moyen de locomotion mais le budget d'une famille, donc plus le train était grand plus la famille vivait dans l'opulence )
Au XIV e siècle les poulaines ou polonaises (il semblerait que cette mode fut importée de Pologne),  chaussures allongées à l'excès étaient portées par les nobles  donc par les personnes les plus riches du royaume. La longueur des souliers était proportionnelle à la richesse de celui qui les portaient. Plus , plus on était riche et de haute noblesse,  plus  on avait la possibilité d'allonger la poulaine. La pointe pouvait mesurer jusqu'à 50 cm, dans ce cas le bout du soulier était rembourré avec du chanvre afin de la rigidifier.
En 1368 une ordonnance royale interdit le port de ces souliers qui restera sans effet puisque l'on trouve encore des amateurs de souliers à la poulaine jusqu'à la fin du XVe siècle.

Parfois une autre origine est proposée pour cette expression :  le pied en question serait l'unité de mesure en vigueur en France depuis le  Moyen -Age jusqu'au XVIII e siècle lorsque le mètre étalon fut adopté et généralisé dans le pays.
Le pied humain comme le coude ou le pouce furent des premières unités de mesure utilisées par l'homme. Le pied fut adopté vers 1500 avant JC  par les Babyloniens qui lui attribuèrent une longueur de 33 cm. Il semble qu'en France on utilisa le pied romain qui ne  mesurait que 30 cm et qui fut divisé en douze pouces de 2,5 cm.
Moi je préfère évidement la première origine, car je suis une chaussure addict!

Donner du fil à retordre
Charger une personne d'un travail délicat, embarrassant,  difficile, pénible.

Techniquement c'est tordre plusieurs brins de fils entre eux  afin d'obtenir un fil plus fort et plus solide Autrefois ces fils  dit retors, étaient fabriqués manuellement. Opération fort délicate,  car les brins étaient irréguliers, ils n'avaient  pas tous la même grosseur ni la même longueur. Pour réussir le mieux possible cette étape, le travail était confié à des ouvrières expérimentées mais en même temps c'était leur  créer bien des soucis, les contraindre à surmonter bien des difficultés.
Depuis l'expression donner du fil à retordre à quelqu'un est peut être désuète puisque le travail est réalisé par des machines .


Etre prêt à en découdre 
C'est avoir l'intention de se battre, de chercher la bagarre, d'empoigner une personne au point de lui déchirer ses habits.


L'origine de cette expression prend sa source dans le vocabulaire de la chasse à courre. En découdre au sens de déchirer. Lorsque qu'un chien est éventré au cours d'une chasse par un sanglier ou un cerf on disait que son ventre se décousait.


La ficelle est un peu grosse
La ficelle est empruntée aux marionnettistes. Pour animer ses figurines,  le marionnettiste  tire les ficelles le moins visibles possible, qui sont fixées aux extrémités des mains et des pieds. Mais si la ficelle est trop grosse elle est alors visible et la manipulation est évidente.













L'expression signifie que la supercherie est découverte, et l'illusion est ratée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire