degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

dimanche 7 septembre 2014

N°1 LA MIGNONNETTE : HISTOIRES DE MANCHES


MIGNONNE ALLONS VOIR 
Dans la famille des fournitures pour tailleurs, je voudrais la mignonnette. Il s'agit d'une jolie doublure de manches, une mignonnette pourrait-on dire, généralement blanche avec de fines rayures bleues ou noires.

UNE SPECIFICITE FONCTIONNELLE
Plus épaisse, plus glissante, plus résistante qu'une simple doublure, la mignonnette était à l'origine en coton, armure satin. Elle était la reine des doublures et trônait au milieu des draperies italiennes ou britanniques dans les ateliers des tailleurs  d'après guerre.
Les maîtres tailleurs, noblesse oblige, utilisaient de la mignonnette pour doubler les manches des costumes et des pardessus d'hommes. Sa surface lisse facilitait le passage des manches de chemises ou de pull.

Un classique dans les fournitures pour tailleurs
Une touche de fantaisie dans la manche

















La mignonnette était alors un plus pour le confort tout en ajoutant un soupçon d'originalité au vêtement masculin.
Aujourd'hui, cette doublure de manche n'est plus que l'ombre d'elle même. Elle perdure dans la confection mais a perdu en poids et en qualité.
Certains stylistes, notamment anglo-saxons, osent la couleur pour les hommes en doublant non seulement les manches mais le vêtement entier avec des doublures fantaisies et très très colorées : c'est devenu leur marque de fabrique. La couleur, toujours et encore, qui ne se limite pas pour la confection masculine aux cravates, gilets ou chemises.

LA MIGNONNETTE MASCULIN/FEMININ
Le prêt-à-porter féminin a adopté cette fantaisie en cette rentrée 2014,  comme en témoigne les articles mis en rayon dans les boutiques de prêt à porter.
Les objectifs des fabricants  sont multiples : ce détail masculinise un vêtement, il permet de moderniser un modèle avec peu d'imagination ; c'est un clin d'œil visant à rapprocher un article de série d'un produit haut de gamme.

DE LA NATURE A LA CHIMIE 
La mignonnette du XXIe siècle est passée des fibres naturelles aux fibres chimiques. Cet article est toujours fabriqué, souvent utilisé, mais ce n'est plus systématique.
Le coton est oublié au profit des fibres chimiques comme le polyester, la viscose ou l'acétate

LES MANCHES EN VEUX-TU EN VOILA
On ne remarque la manche que lorsqu'elle est mal montée ;  il est rare qu'elle fasse la une des magazines de mode. contrairement à la longueur des jupes, les couleurs ou les tissus. C'est le parent pauvre de la mode et pourtant les formes sont multiples, la manche est plus qu'un détail dans un vêtement, elle marque une ligne, une époque, une histoire.
En voici quelques exemples. Je suis certaine qu'après ce post, vous porterez un regard différent sur vos manches, peut-être même les redécouvrirez-vous. Il y a la  manche  ballon, montée, cloche, marteau, longue, courte, trois quart, chauve-souris, gigot, kimono, raglan… et la liste n'est pas exhaustive.

A SUIVRE ANECDOTES ET EXPRESSIONS POPULAIRES

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire