degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

jeudi 12 septembre 2013

PARLEZ VOUS CHIFFONS?

En cette rentrée, je suis d'humeur badine et j'espère que ces quelques lignes vous donneront une vision différente des tissus qui sont l'âme des vêtements qui vous habillent et vous protègent quotidiennement ou occasionnellement.
Du doudou au linceul les étoffes nous accompagnent  ;  toujours prêtes à accueillir nos peines ou nos joies, elles offrent leur texture , leurs odeurs, leurs couleurs pour y enfouir nos souvenirs.

Non! Parler chiffons ce  pas"causer de choses  futiles " définition trouvée dans le dictionnaire Grand Larousse en 5 volumes de 1987!  Ce n'est pas non plus "une affaire de femmes" et si parler aux "chiffons" c'est un défi alors moi je  le relève ici et ailleurs, dans mes armoires, mes placards et bien évidemment  dans mon magasin. Ce n'est sans doute pas par hasard que je côtoie ces produits depuis plus de vingt cinq ans avec toujours autant de passion, de conviction et de curiosité et de bonheur. Je vous souhaite d'avoir autant de joies en découvrant les richesses de l'univers textile.

Chaque jour, le choix d'une tenue s'impose qu'il s'agisse de se vêtir pour aller travailler, pour une soirée, pour faire du sport, pour tout et pour un rien, il faut toujours protéger notre corps avec un vêtement. Alors pourquoi ne pas donner un petit nom aux  éléments  de notre garde robe  ? Je pendrais volontiers pour ma soirée un peu de froufrou avec un soupçon d'enfance.
Une manière nouvelle de faire du shopping dans votre armoire, et de personnaliser vos tenues.  A vous de trouver le vocabulaire adéquat pour votre vestiaire. C'est plus amusant de choisir un week- end aux champs et une aventure à Bali que de passer une veste en Tweed et d'un pantalon en coton !

Accoler des mots, des expressions, des noms à tissus dont sont fait nos vêtements, pouvoir nouer des relations verbales avec  une étoffe c'est se réinventer un univers , c'est jouer perso. Ce  dialogue muet peut être tellement réconfortant les matins d'hiver quand la nuit n'a pas encore cédé sa place au jour, et que l'on doit choisir sa tenue pour la journée... Un peu d'humanité dans le dressing et pourquoi pas? Saviez vous que chiffon en anglais désigne une mousseline de soie, étoffe précieuse et si difficile à travailler.

Les fleurs, les couleurs, les pierres précieuses ont leur langage, alors pourquoi pas les tissus ?
Le choix d'une tenue a toujours une signification. C'est un message que l'on envoie à l'autre aux autres. Je suis contente et j'éclate de couleurs, je suis triste et je m'habille d'ombre, je suis à peine réveillée et je porte un pull à l'envers, je suis pressée et ma chemise n'est pas repassée... Le langage du vêtement est universel, mais celui des étoffes est codé, secret, indiscret . Si vous portez un pantalon de coton et un pull en laine vous l'aurez décidé ainsi, mais pour quelles raisons obscures? Ca c'est votre secret. La matière qui vous colle à la peau c'est un choix qui n'est pas innocent, qui correspond à un instant, à  un sentiment, à une humeur. Songez y la prochaine fois que vous décrocherez telle robe plûtot que telle autre. J'aime  mêler chiffon et sentiment. D'ailleurs j'en ai fait mon métier.

Je vous livre ici un florilège basé sur la vision de quelques hommes dans les années 50.  Joli sujet rarement repris depuis. Voilà une idée à creuser pour les journalistes en 2013.
Résultat pour le moins surprenant et tellement imaginatif. Force est de constater qu'à cette époque, les tissus étaient "nominatifs" et que les hommes connaissaient les étoffes. Essayez aujourd'hui de poser les mêmes questions aux hommes qui vous entourent. Je ne sais pas si les réponses seraient aussi pertinentes.

On commence ? Allons y !
Alpaga = fraîcheur Cotonnade = aventures à Bali Crêpe =  souplesse Dentelle = sensualité Drap de laine = sérieux Ecossais= bag-pipers Faille = Orgeuil Fil à Fil = petit homme Flanelle = flirt matinal  Foulard= peau de pêche Gabardine= invitation au voyage  Gaze Aleoutienne = volupté exotique Grain de poudre= netteté Imprimés = jardins
Nylon =jambes Organdi = premiere communion (la fille) Orgaza = premiere communion (la mère) Piqué = soleil Poil de chameau = luxe Rayonne = prix abordable Satin = sex appeal Taffetas = frou-frou Toile = vacances Tricot= abandon Tulle= premier bal 
Tweed = week -end aux champs Velours = somptuosité Velours cotelé = pantalon de charpentier.

Je me suis soumis à cet exercice dont voici le résultat. Il est vrai que chaque tissu évoque pour moi,  non seulement une image, mais aussi des saveurs, des sentiments, des souvenirs et de mes rêves et je pense avoir mêlé voir emmêlé les uns avec les autres. Mais c'est mon assaisonnement personnel, justifié par ce besoin de personnaliser les étoffes dans un monde ou tout est pretexte à généralisation.
Shaekespeare n'a t il pas écrit dans "La tempête " :" Nous sommes faits de la même étoffe que les songes et notre petite vite un somme la parachève".

Alpaga = rencontre andine Cotonnade = sobriété Crêpe = silence  Dentelle = transparence  Drap de laine = duffle- coat à boutons sifflets  Ecossais = Loch Ness Faille = un luxe rare

Fil à fil =  éternel chic masculin  Flanelle = soleil d'automne Foulard = bcbg 
Gabardine =  sans risque Gaze Aleoutienne = dictionnaire Grain de poudre = noir évidemment Imprimés = journaux Nylon = XXe siècle Organdi =  innocence 
Organza = ingénue Piqué = été Poil de chameau = camel Rayonne = repassage
Satin = drap Taffetas = le cri de la soie Toile = simplicité Tricot = chandail Tulle =  tutu Tweed = Sean Connery Velours = Lyon Velours côtelé = artiste peintre.
A vous de jouer maintenant...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire