degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

samedi 23 février 2013

LES VOYAGES,LA NATURE ET L'ARTISANAT : UNE ENTENTE CORDIALE

OUT OF THE COUNTRY/SORTIR
Sortir de son univers, rompre avec ses habitudes, aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte, c'est une passion qui pimente mon quotidien, me permet une évasion ludique et qui  transforme ma profession en rêve. 

SO FAR FROM...SI LOIN 

Oui les voyages sont propices aux rencontres et aux découvertes. Ce sont ces émerveillements qui sont à l'origine de mon blog.  Nous y sommes : tissus, nature et redécouvertes passionnément.

BACK HOME/DE RETOUR

Née à Paris, habitant à Paris, travaillant à  Paris, tout y est si simple, rapide, aisé qu'il s'agisse de l'accès à l'information, à la culture,  aux commerces ; tout est à portée de mains ou à quelques enjambées. Aujourd'hui, au milieu de l'Himalaya  ou dans le désert d'Atacama ou encore à New York, à partir du moment où il y a l'électricité, tout est à portée de clavier, mais si une panne survient, on devient orphelin de son Ipad, de son smartphone.
Le monde, réduit à un écran et haut parleur, reprend ses justes dimensions et on prend vite conscience de l'immensité de la nature par rapport à la petitesse de l'homme. Si l' on se contente de voyager dans son fauteuil, de vivre par procuration les aventures d'autrui, on se prive de tant de choses. 

AROUND THE WORLD/AUTOUR DU MONDE

Voyager ce n'est pas une question de distance, voyager c'est simplement aller au bout du chemin ou de l'avenue, changer d'air, de voisinage, de paysage. J'ai un besoin vital de sentir les fraises, de toucher le tissu, de serrer la main d'un ami. L'image ne me suffit pas, autrement dit l'ordinateur oui, mais pas uniquement, et je souhaite que ce ne soit pas une question de génération. 

FEEL THE HAND-MADE FABRICS / LA SENSUALITE DES TISSUS ARTISANAUX 
J'aime le contact avec la matière. Pour être franche, je juge et je jauge avec mes cinq sens une étoffe. C'est pour cela que je peux vous raconter ces histoires de tissus, de vous faire découvrir leur origine, leur étymologie, leur quotidien...  

MEET THE CRAFTMEN  : A REAL JOB - RENCONTRER LES ARTISANS : UN  METIER
Des rencontres formidables,  j'en ai eu avec des artisans du bout du monde. Ceux qui travaillent dans le bruit ou le silence, dans une nature virginale et apaisante ou effrayante et hostile. Ces hommes et ces femmes qui suivent le chemin de leurs ancêtres. Si nous sommes passés au  XXIe siècle, sur d'autres continents, la vie continue sans secousse, sans changement, sans révolution et sans accélération, sans  la peur de l'an  2000 et des bugs informatiques. C'est à la fois extraordinaire et déroutant. 

LOOM/POWER LOOM ? METIER A TISSER/ MACHINE A TISSER
Ces rencontres avec des artisans qui filent, tissent, teignent  des matières textiles inhabituelles sont une leçon d'humilité. Les machines sophistiquées de nos usines ne peuvent rivaliser avec la finesse des fils obtenus avec un simple rouet. Avec des métiers à tisser à pédales, on obtient des étoffes d'une rare sophistication. La machine ne peut pas tout, mais l'homme peut beaucoup.   

STRICTLY NECESSARY- LE STRICT NECESSAIRE
La production artisanale est faible, comparée à celle de l'industrie. Cependant, elle correspond à une demande. On ne fabrique pas plus que nécessaire, ce qui évite le gaspillage.

Les techniques ancestrales me fascinent et m'enchantent. J'aime ces instants qui m'entrouvrent les portes d'une autre époque, tout en me permettant de profiter des progrès techniques de 2013.

THE KNOW- HOW - LE SAVOIR FAIRE
Il se transmet de génération en génération. Chose essentielle que nous sommes sur le point d'oublier. Qu'allons-nous transmettre à nos petits enfants ? L'addiction aux boissons gazeuses, le mode d'emploi des téléphones portables, les recettes des plats surgelés ? Banalités oui, mais ceci nous montre la pauvreté de notre société qui délaisse son artisanat au profit de produits industriels. Les produits manufacturés sont indispensables  mais manquent d'humanité.
Une irrégularité sur la surface d'un tissu, une faiblesse dans la teinture et c'est la mise au rebut. Voilà l'imperfection que je lorgne, la faiblesse de l'homme qui n'est pas parfait, loin s'en faut.  Mais c'est aussi sa force, la preuve de sa présence, la marque de sa main. Nous sommes habitués à la perfection de la machine et pourtant, Sommes-nous parfait nous-m^mes ? La technique contemporaine peut simuler les imperfections  et se réapproprier  des produits  populaires emblématiques et fonctionnels. Mais cette imitation a ses limites et les avatars ne sont pas toujours dignes de l'original .
La richesse inexploitée de l'univers textile suscite mon excitation. Vous faire découvrir un monde inaccessible parfois, oublié souvent, démodé par la force des choses, mais bien vivant au delà de nos frontières. Des nouveautés pour les occidentaux comme le tissu en fibre de lotus,  mais la continuation de traditions ancestrales dans d'autres parties du monde.

TO SHARE- PARTAGER
Découvrir et faire partager mes trouvailles est  un but qui m'enchante. C'est pourquoi je ne me lasse pas de parcourir le vaste monde à la recherche des derniers artisans . Je voudrais redonner une place aux tissus ancestraux, parce qu'ils sont une source de renouvellement dans notre univers formaté. Alors, à la fin du mois de mars, je pars à nouveaux sur les routes, cette fois-ci à la découverte du Bhoutan, le royaume du bonheur dit-on.

DISH OF THE DAY - PLAT DU JOUR Chez De Gilles, les suggestions "du chef " sont fonction du marché. De mes voyages,  je rapporte des histoires de tissus et parfois même des tissus. Le menu change constamment, c'est pourquoi des visites fréquentes s'imposent si vous voulez vous tenir informé autrement que par l'intermédiaire de mes posts.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire