degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mercredi 14 décembre 2011

Une nuit dans un nuage de soie

Aujourd'hui  l'usage des  couettes, légères, et chaudes c'est généralisé. Les édredons en duvet, les couvertures en laine, les draps plats tout cela a déserte nos chambres. Pratique, rapide, simple, voilà des termes qui aujourd'hui répondent à la demande du public. Le mode de chauffage des maisons et des appartement de plus en  plus performant est  probablement à l'origine de ce changement d'habitudes. Moins de temps consacrer  à faire les lits,  d'un geste tout est prêt.  Dans certains  hôtels les nostalgiques des lits au carré pourront se rémémorer leurs souvenirs d'enfance, non pas les lits en porte- feuille, mais l'univers des draps bien repassés, un espace clos, le corps comme ligotté dans une camisole,  mais une fois que l'on a gouté à la liberté il est difficile de revenir en arrière.
 Si les voyages forment la jeunesse, ils permettent également des découvertes qui magnifient notre quotidien. En Afrique du sud, j'ai découvert une   fabrique de couettes rembourrées de soie.  Oui un nuage de soie dans une enveloppe en coton bio pour enchanter nos nuits.


Ce trésor les chinois le connaissent depuis des siècles. Cette technique ancestrale se perpétue en Chine mais également en Afrique du sud, où une famille chinoise s'est installée. C'est ainsi que cette activité qui   donne du travail aux femmes des  villages alentours.  Au  bout du  monde, sur une route peu fréquentée par les touristes,   par le plus grand des hasards, ou peut être pas, j'ai croisé leur chemin. Et j'en suis encore boulversée tant ce produit est merveilleux. C'est  pour cette raison j'aimerai vous le décrire.
Parce qu'une bonne journée commence par une bonne nuit, c'est avec délice que je me glisse sous ce nuage de soie chaque soir depuis des années

les femmes des villages alentours travaillent dans cet atelier





  Les soies  sont diversement colorées en fonction de la nourriture des chenilles. Les plus belles qualités sont   naturellement blanches


 le filage est manuel 
 Cet  amas mousseux de soie  se transformera en quelques minutes avec un savoir faire unique en une nappe fine
 de 2 m sur 2,40 m  juste de quoi faire une couette
La nappe de soie est obtenue par l'étirage manuel de plusieurs millers de cocons (selectionnés manuellement)Il faut enciron 2500 coiffes (cocon ouvert et mis en forme) pour obtenir une nappe

Préférez des articles possédant une ouverture qui vous permet de voir l'intérieur, le garnissage de la couette. (en générale il y a une petite fermeture à glissière sur un des cotés)  N'achetez pas les yeux fermés,  voir et toucher un article textile est essentiel à mon avis avant de se décider.
la transmission du savoir faire es assurée avec le sourire en prime
Voir toutes ces femmes s'activer autour de la table et  transformer  sous mes yeux un monceau de cocons   en une nappe qui ressemblerait à de la  barbe à papa si elle était rose, c'est magique. Les gestes sont précis, rapides et la dextérité des ouvrières qui effectuent ce travail  est impresssionnante. C'est un ballet de bras, de mains, de doigts organisé dans les moindres détails : chacune à sa place, et ensemble elles étirent, ni trop ni pas assez, la force du geste est juste. Ces milliers de cocons collectés, lavés, séchés  forment maintenant une masse qui va soudain se transformer, s'affiner, s'allonger, s'élargir jusqu'à l'obtension en quelques minutes d'une couche nuageuse extrêmement légère dans une mise en scène qui ne tolère aucune faute.  Ces gestes ont été répétés maintes et maintes fois, aussi le trac n'existe pas, et les choses se font naturellement, sans problème, mais à chaque fois c'est une autre histoire et j'admire ce savoir faire. C'est une jolie rencontre qui se perpétue chaque soir depuis quelques années avec ma couette en soie achetée en Afrique du sud dans ce petit village perdu.
Ces couettes ne font ni chaud ni froid? Est ce à dire qu'elles n'ont aucune efficacité? Mais non, au contraire elles possèdent et transmettent  aux utilisateurs toutes les qualités de la soie.
La soie est isotherme. ce qui offre  un niveau de confort inégalable, régulier en hiver comme en été. La soie suit les variations de température de notre coprs qui se produisent inévitablement au cours de la nuit. Inutile de se découvrir, la couette s'occupe de tout, puisqu'elle est dotée d'un thermostat naturel.

La légerété de ces couettes est appréciable comparée au poids des édredons en plumes. Le rêve, chaleur , douceur et légèreté et en bonus la volupté d'une matière naturelle

 La souplesse des ces articles est encore un atout appréciable pour les personnes qui bougent beaucoup durant leur sommeil. La couette se drappe, accompagne les mouvements du corps sans les entraver
Autre qualité de la soie  : elle absorbe l'humidité ambiante tout comme la transpiration, c'est pourquoi , et cela va de soi en ce qui concerne les oreillers garnis en bourre de soie, vous êtes toujours dans un environnement agréablement frais même par forte chaleur.

La soie offre encore un point très important  ? Elle est analergique, elle n'attire ni les acariens, ni la poussière donc les risques d'allergies sont minimes voir écartés. Pourquoi la soie a t elle naturellement cette spécificité? Parce que le cocon est conçu pour protéger la chrysalide qui va se transformer en papillon.( isolation, protection  thermique contre les attaques extérieures hostiles )
 C'est un luxe oui, parce que dormir dans cet univers soyeux est un privilège mais ces couettes sont inusables, et leur prix n'excède pas celui d'une couette en polyester haut de gamme.
Préférez  les soies non traitées c'est à dire blanches naturellement, issues  de cocons de vers à soie(bombix du mori)  domestiqués par l'homme et nourris exclusivement de feuilles de murier fraîches.
Ce sont des élevages de petites unités qui autorisent une sélection manuelle.

Le choix d'un couette est délicat. C'est un achat conséquent et acheter sans voir est aussi un risque. Fiez vous à ce que vous observez et regardez l'intérieur, assurez vous  de la souplesse de l'ensemble. Il faut éviter les articles surpiqués, car les nappes sont alors réalisés avec des petits morceaux, souvent des chutes ou des déchets de soie. La nappe de soie est maintenue  par des coutures sur les quatre cotés cela est suffisant pour les belles qualités.

L'entretien?
La couette est votre cocon, même si vous la partagez, alors pour profiter au maximum de ses bienfaits  traitez la avec délicatesse. Un nettoyage à sec est préconnisé, mais il ne doit pas être systématique. Entre deux nettoyages, aérée la. Devant la fenêtre grande ouverte, dans le jardin suspendue sur le fil du séchoir,  un peu de vent, un rayon de soleil c'est parfait, elle adore, elle se resource. Toute l'humidité  abosorbée (transpiration) sera évacuée, et la couette retrouvera immédiatement sa légereté, son gonflant, sa splendeur. Le soleil est la santé de votre amie la couette.
Ne lavez jamais une couette ou un oreiller dont le garnissage est en soie.
Après cela que puis je vous souhaiter  sinon de trouver la couette de vos rêves...

1 commentaire:

  1. La soie est une étoffe “magique” sans aucun doute…! D’ailleurs en surfant sur le net j’ai trouvé un site qui propose des vêtements à des prix très, très sympas….si, si… Et je vous donne l’adresse : http://www.vetements-en-soie-de-thailande.com/
    Bonne visite, vous me direz “merci” plus tard….

    RépondreSupprimer