degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mercredi 17 mars 2010

pourquoi j'ai voulu avoir un blog

 Je l'ai vraiment désiré ce blog, cela faisait bien longtemps que je remettais au lendemain ce  que j'imaginais être un travail de titan. Et puis j'ai pris le temps d'y réfléchir et ma fille m'a soutenu dans cette entreprise. Ses conseils je les suis pas à pas, et puis me voila enfin seule aux commandes. Pourquoi  j'ai voulu ce blog ? Parce que je n'ai pas trouvé ce qui correspondait à mes attentes. Quelles sont elles me direz vous ? Eh bien ce qui me tient à coeur c'est de pouvoir communiquer avec des personnes pour qui le textile, les voyages, l'histoire sont intimement liés. Lors de mes voyages lointain j'ai toujours un but : rencontrer des artisans, des créateurs, des artistes et rapporter dans mes valises un peu de leur savoir faire, et beaucoup de souvenirs textiles
 C'est une passion dévorante que mon quotidien me permet d'assouvir. J'ai de la chance, je travaille dans  un domaine ou le tissu est l'objet principal,  puisque j'ai ouvert  une boutique il y a 25 ans  De Gilles Tissus. Je suis née dans une famille qui travaillait dans le tissu , alors mes racines  je les assume avec joie. Cette connaissance du monde textile qui m'a été transmise j'aimerai à mon tour la transmettre .  Le domaine textile est loin d'être un sujet futile, parler chiffon n'est en rien insignifiant parce que à travers le tissu c'est l'économie, l'histoire, la science, la société qui se reflète. On voyage d'un continent à l'autre, on travers les siècles de notre histoire c'est passionnant. Il est possible de "lire" les tissus comme un livre, il n'est qu'à déchiffrer les mots : textile, tisser, texte... Il me semble que ce blog pourrait être le lieu idéal pour des échanges autour du tissu. Cependant comme les jours ont 24 heures,  et les semaines des week -end, j'ai aussi d'autres points d'intérêt: les voyages,   la cuisine, le théâtre, le cinéma Pourquoi se limiter ? Quand on aime on ne compte pas. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire