degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mercredi 29 janvier 2020

CURIOSITES TEXTILES ETHIOPIENNES : NETELAS ET DES GABIS

De l'Ethiopie, on ne connait finalement pas grand chose si ce n'est probablement le berceau de l'humanité. La vedette ou les vedettes de cette contrée africaine juchée  au nord sur des hauts plateaux approchant souvent les 3000 m ? La reine de Saba et Lucy ! A part cela les extraordinaires églises monolithiques dont les murs sont couverts de peintures marouflées. Et puis il y a cet étrange costume à la fois léger lorsqu'il s'agit du nétela et pesant lorsque l'on pense au gabi... Mais qui n'a jamais entendu parler de ces éléments vestimentaires? Il faut avoir sillonné le pays, assister aux fêtes de Timkat pour s'imprégner du langage textile de cette  mystérieuse civilisation
Le nétela est une longue écharpe en gaze de  coton blanc portée par les femmes. Le tissage est donc lâche ce qui le fragilise . Le fil est relativement rustique lorsqu'il est filé à la main, il est plus régulier lorsqu'il est fabriqué industriellement.
La couleur blanche est  traditionnelle, mais les deux extrémités sont soulignées par une bande tissée et colorée rouge, jaune, vert ou bleu.
Parfois dans les qualités inférieures, c'est un galon clinquant qui est cousu aux deux bouts. Je penses que cette bordure a une double utilité : elle est décorative  au premier abord mais elle donne du poids à l'écharpe qui est aussi légère que transparente. Drapée sur les épaules elle à tendance à se soulever au moindre souffle de vent, et pour l'avoir utilisée, je me suis aperçue qu'il faut à maintes reprises la remettre en place. Mon geste n'est pas aussi élégant que celui des éthiopiennes pour qui c'est habituel, mais il est répété  maintes fois tout au long de la journée. Alors pour faire simple je l'ai utilisé à la mode de chez nous


 et puis pour faire fonctionnel j'ai détourné le foulard en coiffe et ce fut une excellente idée

Le nétela se porte en éthiopie aussi de plusieurs manières selon les occasion : sur les épaules, et rejeté en arrière, il peut couvrir le torse, la tête



ou encore  couvrir la tête et le  bas du visage afin de se protéger de la poussière car les routes ne sont pas toujours asphaltées même en ville et les éthiopiens sont habitués à marcher beaucoup et longtemps....










Le gabi est l'élément vestimentaire traditionnel le plus courant , il est porté par les hommes et les femmes. Il s'agit d'un rectangle de gros coton blanc qui se drape sur le corps, les femmes s'enveloppent dedans alors que les hommes le porte sur les épaules, les pans rejetés en arrière. C'est un peu l'équivalent des kilts, le gabi sert à la fois de couverture à l'intérieur des habitations et de protection contre le froid, des matinées et des soirées.










Et si le titre de ce post vous étonne voici le poursquoi du comment
Lors des grands rassemblements, lors des processions des fêtes du Timkat, la foule vêtue de gabi et de netela   envahie les rues et les places formant une vague blanche qui déambule au son des chants, des prières des tambours et des trompettes.






 

Pour plus de détails sur ce merveilleux voyage, vous pouvez aussi aller sur ma page facebook (catherine goldman)












































Aucun commentaire:

Publier un commentaire