degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

jeudi 30 janvier 2014

BLOG/CONSO N°1 : UN REGIME VESTIMENTAIRE VEGAN.


PREAMBULE
C'est à la suite d'une rencontre avec une  adepte du véganisme, venue acheter du tissu dans ma boutique, que l'idée de ce post  m'est venue.
Elle cherchait un tissu qui ne contenait ni laine, ni soie, en fait une étoffe qui n'aurait aucun lien avec le monde animal. Curieuse, comme  à mon habitude, je  lui demandais quelle était la raison de cette recherche spécifique : d'ordre médical? religieux? ou simplement par goût? Mon interlocutrice m'expliqua brièvement qu'elle était végane, le véganisme étant un mouvement  implanté aux USA depuis longtemps et plus récent en France. C'est ainsi que je découvris les codes qui régissent le mode de vie  du véganisme. Le premier et plus important point étant la condamnation de la consommation de tout produit issu des animaux qu'il s'agisse d'aliments, de vêtements ou d'accessoires. Nous parlâmes des difficultés qu'elle rencontrait pour trouver les bonnes matières textiles.
Le but de ce post est d'aider les véganes à se constituer un vestiaire à la fois confortable, élégant, fonctionnel, écologique si possible mais toujours en  respectant les fondamentaux du véganisme. J'espère apporter ma pierre à l'édifice en élargissant le choix à des matières plus rares, plus étonnantes, moins connues, insoupçonnées, artisanales ou industrielles.

UN VESTIAIRE RESPECTUEUX DES INTERDITS
Un des problèmes à résoudre pour les personnes qui observent les règles du véganisme au quotidien, se situe au niveau de l'habillement. Certes les interdits vestimentaires sont énoncés avec moult précisions mais il est parfois difiicile de savoir comment et avec quoi sont confectionnés les articles textiles que l'on trouve dans les commerces traditionnels. Les matières colorantes peuvent être obtenues à partir de tout ou partie de corps d'animaux. Ainsi, le E 124 colorant rouge ponceau ou rouge cochenille, colorant alimentaire et textile est obtenu par le broyage de petits animaux, les cochenilles qui vivent sur les cactus au Pérou et au Mexique. Les étiquettes  précisent  rarement et même jamais l'origine des teintures, et pourtant de nombreuses personnes sont allergiques à des produits utilisés dans les colorants. Le cuivre peut provoquer des rougeurs, des démangeaisons.Trouver les produits dans la fabrication desquels n'entre aucune substance animale, ni dans les fibres ni dans les teintures,  peut  s'assimiler à la quête du Graal. Il existe des sites, des boutiques en ligne ou des magasins traditionnels qui  proposent une sélection d'articles adapté à une demande particulière, et spécialement pour les végétariens et les végans.

EXIT LAINE, LANITAL, SOIE NATURELLE ET CUIR, VEGETAL OU PAS.
Après avoir écarté de votre armoire les articles en  laine provenant pour la majorité de la toison des moutons (sachez que le feutre et non le feutrine, est fabriqué avec des poils d'animaux), les articles en lanital, fibre chimique à base de protéine animale (caséine du lait), le cuir obtenu avec les peaux tannées de vache, bœuf, mouton, chèvre. la soie matière première qui constitue les cocons des vers à soie, il vous reste les fibres végétales, minérales et les fibres chimiques (artificielles et synthétiques) pour votre garde-robe.
Prêtez une attention particulière aux fournitures, examinez à la loupe des détails qui de prime abord ne se voient pas, mais qui sont souvent indispensables pour la fabrication d'un vêtement.  Dans les vêtements de protection style doudoune, ecarter tout article qui est rembourré avec des plumes ou du duvet, et choisissez les vêtements rembourré de polyester, peut être moins chaud, mais végans.   Pour avoir plus chaud en période très froide n'oubliez pas que la meilleur solution reste la "pelure d'oignon" c'est à dire la superpositon de couches textiles par exemple un sous vêtement, plus un chemisier ou un sous pull, plus un gros pull, et ensuite le manteau, ou la veste ou la doudoune. Selon la température intérieur/ exterieur vous retirez   vous en rajouter un article, et ainsi vous serez toujours au top, ni trop chaud ni trop froid. 

La doublure d'un vêtement haut de gamme est parfois en soie (pongée), le feutre utilisé pour donner du maintien au col (costume d'homme) est composé de brins de laine agglomérés, les entoilages classiques sont en laine et poils de chèvre, les surpiqûres, les boutonnières et les boutons peuvent être cousus avec des fils de soie. Et pour terminer cette liste, il y a les boutons qui eux se voient. Eliminez les boutons  en corne, en cuir, ivoire ou en nacre puisque tous issus du monde animal (coquille, peau, corne).
Préférez le corozo (obtenu à partir du fruit d'un palmier) ou encore le tagua autrement appelé ivoire végétal, et sans controverse cette fois, puisque la matière provient de la noix d'un palmier qui pousse dans la forêt amazonienne. Au Pérou, en Equateur, en Colombie ou encore en  Bolivie, cet ivoire végétal est largement utilisé; il est  aussi exporté dans de nombreux pays pour fabriquer des boutons, des bijoux, des manches de parapluie, des peignes. C'est une matière intéressante à plus d'un point. Lisse, douce, si sa teinte originelle est le blanc cassé, elle se teint très bien, et son prix est très très accessible. Plus d'ivoire végétal cela entraîne une diminution du braconnage et de la mise à mort des éléphants et des rhinocéros.  N'oubliez pas que les matériaux utilisés pour fabriquer les boutons sont très variés : verre, pâte de verre,  bois, métal, liège, porcelaine, résine, acrylique et bien sûr, plastique.


WELCOME FIBRES CHIMIQUES 
La chimie dans les placards : bien sûr  le recours aux vêtements en fibres chimiques est essentiel pour les végans. Ces fibres se plient à tous vos désirs ou presque, des sous-vêtements aux vêtements de protection en terminant par les accessoires, chaussures, sacs, ceintures, etc.
Les fibres chimiques se sont adaptées aux besoins des consommateurs. Se protéger de la pluie, du vent, du froid, ce sont des choses que les fibres fabriquées par la main de l'homme peuvent faire et avec en prime un côté esthétique qui parfois n'envie rien aux fibres animales.
Sachez ce que vous aller  acheter et ce que vous pouvez attendre des différentes fibres chimiques.

Fibres synthétiques :
Le polyester (Tergal)  créé à l'origine pour remplacer les lainages. Les tissus sont secs, lourds, mats, solides. Ils sont parfaits pour les plissés. Attention, ils sont souvent mélangés à la laine (poly-laine) pour augmenter la chaleur. Ils se présentent sous des poids et des aspects très variés, en fonction de leur destination, mais les finitions, la grosseur des fils peuvent changer l'aspect du tissu. Les microfibres sont des polyester.
Le polyamide (nylon) pour sa légèreté, sa solidité, son imperméabilité. Les toiles de nylon légères et imperméables vous protègent de la pluie, avec les célèbres articles K- Way. Vous êtes frileux ? passons à la version vêtement de protection avec les doudounes en polyamide, doublées en polyester légères et chaudes, et les chaussures qui vous sont proposées dans quelques boutiques et surtout sur internet  sans cuir mais avec des matières synthétiques, parfois du caoutchouc, recyclé ou pas, pour les semelles.
Les chlorofibres (Rhovyl) pour ses qualités : ininflammable, bon isolant thermique, résistant aux bactéries. Ces fibres sont commercialisées en France sous la marque Rhovyl et proposées en produits finis (sous-vêtements) par Damart "froid? moi jamais!" une pub qui a marqué une génération. Le thermolactyl est le produit phare de la marque. Cette fibre entre dans la composition de caleçons, t-shirt, et autres sous-vêtements avec la promesse de soulager les rhumatismes. 
Les fibres chimiques sont de plus en plus performantes tant au niveau du confort que de l'efficacité. La technologie entre dans le vêtement. Sous le soleil de l'été il est de bon ton de porter des t-shirts anti uv.
Pour les personnes qui transpirent énormément des pieds, des chaussettes anti-odeur sont désormais commercialisées et les progrès ne sont pas prêts de s'arrêter, les recherches continuent dans les laboratoires. L'homme n'a de cesse de copier la nature, voire de la dépasser.
Acrylique (Crylor, Orlon), le toucher est doux, proche de celui de la laine, l'aspect des "mailles" acryliques est proche du mohair ou de l'angora. Les articles sont  légers et chauds, la fibre sèche rapidement.
Le PVC ou polychlorure de vinyle. C'est une matière plastique souple, (composée de sel et de pétrole).
Largement utilisé pour fabriquer des articles imitant le cuir. Le skaï est une marque déposée.
Quant à l'Alcantara, il s'agit également d'une marque déposée qui est une imitation du daim en fibres de polyester. Ce tissu ne possède pas d'envers, les deux faces sont identiques, il est imperméable et  lavable. Idéal pour les vêtements et l'ameublement (sièges).

Fibres artificielles
Viscose, fibre chimique qui se rapproche de l'aspect de la soie, Tencel, Lyocell, acétate Arnel, cupro Bemberg, modal... Les fibres artificielles permettent d'obtenir des tissus brillants, souples, soyeux.
Ce qu'il faut savoir au sujet des tissus de bambou. Il s'agit généralement d'une viscose dont la base est la pulpe de bambou. Si les fabricants allaient au bout de leur raisonnement on pourrait parler de tissus de bois (la viscose classique ayant pour base la pulpe de hêtre). Il faut donc être plus rigoureux dans les appellations, mais un consommateur averti saura distinguer le bon grain de l'ivraie.
          Faites entrer la nature dans votre vestiaire en  choisissant des articles en fibres végétales ou                 minérales. Cherchez aussi les fibres naturelles méconnues, inexploitées   comme l' abaca,  la ramie,    le chanvre ou encore la soie marocaine (issue d'une plante)

LE CUIR VEGETAL : UNE APPELLATION TROMPEUSE, MAIS UN VRAI BON PRODUIT VEGAN
 Il existe de nombreux sites surtout anglo-saxons qui proposent sur le net des accessoires comme des chaussures, des sacs et des ceintures véganes, c'est-à-dire fabriquées en matières synthétiques (imitation cuir, caoutchouc de synthèse). Il fait référence à une matière curieuse : le cuir végétal. Cela m'a intrigué au plus haut point, et je suis allée voir sur ce site marchand quel était ce produit étonnant. En fait de cuir végétal, il s'agissait de chaussures en matière synthétique (semelle, doublure et extérieur). Le terme cuir végétal est mal choisi ou plutot trop bien choisi, mais trompeur. Le terme cuir végétal s'applique  à la méthode de tannage de la peau qui est végétale par opposition au tannage traditionnel de l'industrie qui est minéral et plus polluant. Donc attention les végans d'obédiance Tom Regan, ne tombez pas dans le piège, le cuir végétal n'est pas fabriqué à partir de feuillage ou de sève, c'est simplement une peau d'animal tannée d'une manière moins polluante, mais il s'agit tout de même de cuir.
Les sites spécialisés vendent des accessoires  en "cuir vegan" ou vegan leather" c'est-à-dire en imitation cuir parfois doublés en coton comme le propose la marque anglaise Vegetarian shoes. Pas de problème, les articles sont en adéquation avec les idées des végans . La marque canadienne Matt et Nat s'engage à sauvegarder  la nature et assure la protection  des droits des animaux. Ces marques sont respectueuses de ces idées et surfent sur une vague qui milite en faveur des produits bios, naturels et recyclés très en vogue outre-atlantique. Lorsque l'on parle de cuir végan ou vegan leather, on ne parle pas de cuir mais d'un article composé de matériaux recyclé (bouteilles plastiques, pneus réchappés). On peut ainsi dire que le mot cuir est usurpé dans un but commercial. Il semble que proposer des produits en matière synthétique à des prix plutôt élevés serait moins vendeur, l'image serait moins sophistiquée, et dans l'esprit du client le terme cuir est rassurant, concret, alors que le terme synthétique est abstrait, un mot "fourre-tout" et n'importe quoi. Chaussures en cuir végétal végan ok mais pour l'hiver. Choisissez  pour l'été les chaussures, les sacs et les ceintures en fibres végétales et caoutchouc naturel. Le mélange chanvre et coton est idéal pour les espadrilles, un produit hors mode et fort confortable.

Aujourd'hui vous êtes de plus en plus nombreux à modifier votre alimentation et votre vestiaire ; les offres s'affichent désormais dans les boutiques traditionnelles d'alimentation, des restaurants "végan" s'ouvrent dans les grands villes. En France la mode est en passe de suivre ce mouvement, et déjà des marques de chaussures et de vêtements répondent à une demande de plus en plus spécifiques.

"

  ALTERNATIVE  POUR LES VEGANS "VERTS" : LES FIBRES VEGETALES, MINERALES, LES FIBRES INEXPLOITEES A DECOUVRIR, FAITES ENTRER LA NATURE DANS VOTRE DRESSING . 
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire